Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

justice

  • Tradition de Normandie: Culte à Saint Barnabé et la fête aux Cornards

       

     

    Sa fête est le 11 juin

     

    Barnabé est né à Chypre, il est de la tribu des Lévi. Barnabé était le cousin du futur Saint Marc.

    Barnabé fut le compagnon d'apostolat de Paul qu'il quitta pour regagner Chypre.

     

    En Normandie, les Confréries de Cornards étaient à l'honneur, le 11 juin, date à laquelle ils fêtaient leur Saint Patron qu'est Saint Barnabé.

     

    À Rouen, à Evreux, à Cherbourg, les Confréries de Cornards faisaient la fête.

    Celle de Cherbourg était composée de gens de justice.

    Celle de Rouen défilait avec leur abbé en tête coiffé de la mitre et tenant sa crosse dans toutes les rues de la Ville.

    À Evreux, la Confrérie de Cornards avait droit de juridiction pendant toute la journée du 11 juin.  

    Voici le déroulement de la Fête aux Cornards à Evreux: le matin, les membres de la Confrérie promenaient leur abbé par les rues de la ville d'Evreux, et par les villages alentour, monté sur un âne et habillé de la manière la plus grostesque.

    Ils chantaient en choeur les rituels couplets que voici:

     

    De asimo bono nostro

    Meliori et optimo

    Debemus faire fête!

    En revenant de Gravignaria.

    Un gros chardon reperit in via

    il lui coupa la tête!

    Vir monacus in mense julio.

    Egressus est è monasterio

    C'est dom de la Bucaille!

    Egressus est sine licentia

    Pour aller voir dona Venissia

    Et faire la ripaille.

     

    Toute la population suivait ces joyeux redresseurs de tort qui rendaient justice aux petits et ridiculisaient les notables qui s'étaient mal conduits!

    Bref le 11 juin à Evreux était le jour où le voile était levé et les scandales dénoncés devant la population Ebroïcienne.

  • Histoire de la Normandie:Jugement d'une truie au Moyen-Age

    Dans l'Europe du Moyen Age, certains animaux ont eu « droit » à des procès. Ils sont jugés et condamnés comme des humains.



    « En 1386, à Falaise, en Normandie, une truie mal surveillée provoque un drame en dévorant un nourrisson dans son berceau », peut-on lire dans Histoire symbolique du Moyen Age occidental de Michel Pastoureau (Seuil 2004). « Elle est capturée et jetée en prison, comme tout criminel (…). Le procès dure neuf jours (…). Le juge déclare la truie coupable d’infanticide et la condamne à être suppliciée et à mourir sur l’échafaud (…). Le bourreau lui fait subir les mêmes mutilations qu’elle a infligées au petit enfant. »

  • Domfront, ville de Malheur: Pris à midi, pendu à une heure

    par Thibault

    domfront_-_place_et_rue_saint-julien.jpg

    Jadis, la justice était rendue de manière fort différente selon les provinces. Parfois, la sentence était connue bien des mois après que  le méfait eut été accompli, parfois la peine était prononcée de manière expéditive.


    450px-Notre_dame_sur_leau_domfront.JPG
    La Normandie faisait partie du lot des provinces réputées pour leur rapidité à punir le coupable. A Domfront, petite ville de l'Orne, sur la Varenne, capitale du Passais, on rendait donc rapidement la justice. Comme à Falaise, où naquit Guillaume II de Normandie, dit le Conquérant, comme à Caen où ce dernier établit l'Abbaye aux Hommes, comme à Rouen où les Etats s'installèrent....

    Mais la villes aux armes " de gueules à trois tours jointes chacune avec sa porte ouverte d'or maçonnée de sable, sur une terrasse de sinople." devait représenter symboliquement le lieu où les malandrins terminaient vite leur carrière, d'où l'expression: si le voleur est pris à midi, pendant le marché, par exemple, à une heure, il était pendu.

    On ne plaisantait pas à Domfront!