Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jean mabire

  • Idée de Lecture: Grands Marins Normands

     

    Guidés à la fois par l'esprit d'entreprise et la recherche du profit - héritage commun des ancêtres vikings - les Normands, marins dans le sang, ont vécu de glorieuses aventures sur tous les océans. Il importait que soit contée leur fabuleuse histoire.


    L'un d'eux, Jean de Béthencourt, né dans le comté d'Eu vers 1360, ira même se tailler un royaume aux îles Fortunées, ces Canaries du soleil, des fleurs multicolores et des chants d'oiseaux.


    C'est une extraordinaire galerie d'aventuriers et de découvreurs qui défile ici. Binot Paulmier, de Gonneville-sur-Honfleur ; Jean Parmentier, poète et capitaine de l'armateur Ango de Dieppe ; Jean Ribault, dieppois et huguenot, conquérant de la Floride, et Belain d'Esnambuc qui écuma les Caraïbes. Voici Abraham Duquesne, sans doute le plus grand marin de son temps, capitaine des vaisseaux du roi et vainqueur de l'illustre Ruyter, dont la vie est une suite de batailles glorieuses.


    Voici l'ambitieux et superbe Anne Hilarion Cotentin de Tourville dont le navire Le Soleil Royal porte 98 canons, qui infligea aux Anglais à Bévéziers le plus grand désastre qu'eût subi leur nation depuis un siècle.


    D'autres encore, Olivier Exmelin natif de Honfleur, chirurgien et flibustier. Jean Beaubriand Levesque, le Jean Bart granvillais, un des capitaines les plus prestigieux de sa cité natale.


    Georges Pléville-Le Pelley, corsaire granvillais qui deviendra ministre de la Marine à 72 ans, au terme d'une vie aventureuse passée à guerroyer.


    Voici enfin Jules-Sébastien César Dumont d'Urville de Condé-sur-Noireau, découvreur de la fameuse Vénus dans l'île grecque de Milo. Il s'en ira à la conquête de l'Antarctique, dans un périple de 25 000 lieues, donnant à la partie du continent qu'il vient de découvrir le nom de sa femme, Adélie. Dans leur destinée glorieuse ou tragique, dans les tempêtes et la mitraille, revivent ici tels qu'en eux-mêmes les grands marins normands.

  • Histoire de la Normandie par Jean Mabire

    9782704807031FS.gif

    par Thibault

    La Normandie... c'est d'abord l'aventure de ceux qui ont donné leur nom au pays: les hommes du Nord, entrés dans l'histoire et la légende sous le nom de Vikings.

    Depuis l'accord de 911, obtenu par Rolf le Marcheur à Saint-Clair-sur-Epte, les Normands n'ont cessé de se vouloir "premiers partout". Ils ont conquis l'Angleterre, régné en Sicile et fondé, avec leur duc-roi Guillaume, le premier Etat moderne à la fin du XIe siècle. Une position géo-politique exceptionnelle sur les rivages de la mer la plus fréquentée du monde fait de la terre des Normands le pont naturel entre le continent européen et l'Angleterre. Annexés en 1204 par Philippe-Auguste, ils seront déchirés longtemps entre Français et Anglais, avant de participer, bon gré mal gré, aux querelles qui agitent la France: réformés contre ligueurs, nu-pieds contre dragons, intendants contre parlementaires, fédéralistes contre jacobins. Outre-mer, ils ont découvert les Canaries, touché le Brésil et l'Insulinde, conquis la Floride, exploré la Louisiane, peuplé le Canada. A partir de 1945, ils reconstruisent leurs villes ravagées, continuent à "faire valoir" les campagnes et connaissent l'aventure industrielle de la Basse-Seine.

    Depuis La Chanson de Roland, les Normands donnent le ton aux lettres françaises avec Malherbe. Corneille, Barbey d'Aurevilly, Flaubert, Maupassant, La Varende... L'impressionnisme est né des couleurs de leur ciel. Depuis plus de dix siècles, ils ont réussi à maintenir, avec modération et ténacité, la seule vertu essentielle à leurs yeux: la liberté individuelle.

    Jean Mabire est né en 1927. D'abord "imagier" puis journaliste à Cherbourg, il fonde la revue normande Viking en 1949. Critique, romancier, historien, chroniqueur, reporter, il est avant tout normand. Il collabore à Haro. Heimdal et L'Unité normande. Jean-Robert Ragache, agrégé d'Histoire, est auteur d'un mémoire sur Les Colonies marchandes castillanes en Normandie au XVe siècle. Il est l'auteur d'un ouvrage sur les expéditions maritimes des Normands depuis le temps des Vikings, et a publié, en collaboration avec Gilles Ragache, une Vie quotidienne des intellectuels sous l'occupation.


    Auteur: Jean Mabire & Jean-Robert Ragache
    ISBN: 2-7048-0703-5


  • Histoire de la Normandie:La révolution française en Normandie

    d'après Jean MABIRE et Jean - Robert RAGACHE 
    HISTOIRE DE LA NORMANDIE, éditions FRANCE EMPIRE, 1986

     

    Si la Normandie a semblé, aux heures riches de son histoire, être un acteur intellectuel, social et économique, force nous est d'admettre que ce n'est pas le cas de la période révolutionnaire, à ce titre il vaut mieux, effectivement, parler de révolution « française » que de révolution en Normandie.

    En 1771, le chancelier Maupeou, parisien d'origine et de tradition, supprime les Parlements provinciaux. Celui de Rouen se trouve remplacé par deux « Conseils supérieurs » siégeant l'un à Bayeux et l'autre à Rouen. La Normandie se trouve coupée en deux par la volonté du pouvoir central, fidèle à l'adage « diviser pour régner ».

    Lire la suite

  • Idées de Lecture:Les Paras du Jour J

     

    Les Paras du Jour J - Américains, Britanniques, Canadiens, Français - Juin 1944
    Jean MABIRE
    Editions Presses de la Cité - Album Troupes de Choc
    ISBN : 2.258.02796.9

    Dans la nuit du 5 au 6 Juin, les Alliés larguent sur les arrières ennemis près de 10 000 parachutistes en prélude au Débarquement. Leur mission est de créer un climat d'insécurité, et de désorganiser les défenses allemandes de Normandie.
    Dans le Cotentin, les Américains des 82ème et 101ème Airborne tiendront la région des marais inondés entre Sainte-Mère-Eglise et Carentan.
    A l'embouchure de l'Orne, les "diables rouges" anglo-canadiens détruiront les batteries cotières de Merville et s'empareront des ponts entre Caen et la mer.
    Dans la région de Pontivy, les Français du 2ème SAS encadreront les maquis bretons et harcéleront les Allemands pour les fixer sur place.
    En dépit des pertes effroyables qu'ils subiront, les paras alliés du Jour J rempliront intégralement leur mission.
    Pour la première fois racontée en détail, la plus grande opération aéroportée de tous les temps.