Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jean de ravalet

  • Paysages de Normandie: Le château de Tourlaville

    Comme tant d'autres biens de la Couronne de France, le fief de Tourlaville fut aliéné par François Ier, toujours à court d'argent pour financer ses guerres en Italie. L'acquéreur, Jean La Guette, n'en jouit pas longtemps. Accusé d'un déficit de plus de 200000 livres dans sa gestion de receveur Général des Finances du Royaume, il dut le céder en 1555 à la duchesse d'Estouteville.

     

    Quelques années plus tard, Marie d'Estouteville, duchesse de Nevers, en fit don à son conseiller Jean de Ravalet, abbé d'Hambye, qui fit construire le château. Jacques de Ravalet, son frère, procureur du Roi aux Eaux et Forêts du Cotentin, l'aida dans cette tâche.

    Il fut le grand-père de Marguerite de Ravalet et de Julien de Ravalet, malheureux héros d'une affaire d'inceste qui se termina en place de Grèves, le 2 décembre 1603.

     

    Remanié au milieu du XVII ème siècle, par Charles de Franquetot, le château perdit dès le XVIII ème siècle sa vocation résidentielle.

     

    Il était très dégradé lors de la visite de Théophile Gautier, en pleine période romantique, qui le trouva « ruiné juste à point pour être pittoresque »

     

    La restauration menée à partir de 1859 par le comte Edouard de Tocqueville n'échappa pas aux excès habituels de l'époque.

     

    Propriétaire: ville de Cherbourg

    Visite extérieure libre, le château est situé dans un parc public.