Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jardin des plantes

  • Ville de Normandie: Avranches

    par Caroline

    Avranches, place forte commandant la côte normande depuis le Haut moyen-âge, devint vers le VIème siècle, le siège d'un évêché où s'illustra saint Aubert, premier ermite du Mont Saint-Michel.

    C'est à la biliothèque de la ville que sont conservés les précieux manuscrits de l'abbaye.

    Aucun monument, témoin de ce passé, n'est parvenu jusqu'à nous.

    Le château, qui tient contre Henri IV à la  fin des guerre de Religion, fut détruit en 1590 par l'artillerie du Duc de Montpensier.

    La cathédrale romane, construite à la fin du XIIème siècle, et devant laquelle, en 1172, Henri II d' Angleterre fit amende honorable de l'archevêque Thomas Beckett, n'était plus qu'une ruine à la Révolution de 1789. Elle fut rasée au début du XIXème siècle.


    C'est par son Jardin des plantes qu' Avranches est célèbre. C'est l'ancien jardins des Capucins où l'on a réédifié, au milieu de pelouses et parterres en terrasse, le portail roman de l' ancienne chappelle Saint-Georges de Bouillé.

    On y découvre jusqu'aux côtes bretonnes l'admirable développement de la baie du Mont.

    Avranches a depuis la campagne de Normandie de 1944, un autre titre de gloire. C'est par la prise de la ville que fut rendue possible la percée qui permit à la IIIème armée Américaine du général Georges Patton de s'ouvrir un passage vers le sud et la Bretagne et de déborder l'armée allemande qui fut enfermée dans la poche de Mortain-Falaise.