Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ile d'aurigny

  • Paysages de Normandie:Le cap de la Hague

    par Caroline

    Le Cotentin forme vers le nord-ouest, une pointe qui s'avance vers la mer et qui se termine par le cap de la Hague. Cette presqu'ile offre des paysages sauvages et grandioses. le sol très mamelonné, couvert de landes et de bruyères, aussi bien que le rivageélevé et rocheux, annoncent la Bretagne.

    Les velvédères sont nombreux entre le Cap de la Hague et le Nez-de-Jobourg, reliés l'un à l'autre par la baie d'Ecalgrain. Une route partiellement en corniche permet de visiter cette très belle partie de la Normandie.

    Le Cap de la Hauge est la pointe extrême du Cotentin. Elle est basse et sablonneuse et entourée de dangereux écueils.

    Goury petit village de pécheurs se trouve à proximité.

    En 1944, des hauteurs qui le dominent et que les allemands avaient considérablement fortifiées, on découvre l'Ile d'Aurigny dont les hautes falaises se découpent sur l'horizon à 16 km au large.

    Cette ile est séparée du Cap de la Hague par le détroit du Raz Blanchart parcourut par de dangereux courants.

    La Baie d'Ecalgrain infléchit son rivage entre le Cap de la Hauge et le Nez-de-Jobourg, les vues qu'elle offre sur la côte sont magnifiques.

    Le Nez-de-Jobourg est un puissant promontoire qui s'élève à plus de cent mètres au-dessus de la mer vers laquelle il se prolonge par une étroite arête de rochers très escarpés. Très belle vue sur la côte de l'Ile d'Aurigny.

  • Paysages de Normandie:La Hague, cet autre Finistère

    La Hague, c'est un finistère normand. Avec des falaises et des rochers déchiquetés par la mer; avec des landes et des maigres pâturages balayés par le vent et avec aussi des croyances et des légendes volontiers accrochées par les hommes à tout les bouts de terre et à toutes les extrémités du Vieux-Continent.


    Port-Racine, véritable port-jouet se niche dans l'anse Saint-Martin, le phare du cap de la Hague s'isole dans les flots pour mieux surveiller le terrible Raz Blanchard, l'un des plus grands cimetières marins de France. L' anse Ecalgrain s'étire avec beaucoup d'harmonie au pied de son mur de falaise. Le Nez de Jobourg se plante en face de la toute proche île Anglo-Normande d'Aurigny. Les maisons aux épaisses toitures d'ardoises de schiste se presse autour de l'église de granit d'Auderville. Les murets de pierre sèche et les chemins se croisent et se recroisent à la faveur des creux et des bosses du terrain.


    Ici, Gargantua a jeté dans la mer un rocher, qui s'était glissé dans sa chaussure, et là les cloches de la chappelle se mettent en branle elles-mêmes pour sonner le glas les jours de grande tempête.


    Hélas, au coeur de cette Hague à la beauté sauvage, à l'âme vibrante pousse aussi un champignon monstrueux mais qui fait vivre un paquet d'habitant du Cotentin, une centrale nucléaire. Espérons qu'alors des nuages un peu trop bas ou des lambeaux de brume, fréquents en ces lieux, voileront le paysage ainsi défiguré.