Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

idées de lecture

  • Idée de Lecture: Le Parler normand entre Caux, Bray et Vexin

     

    60143480_p.jpg

     

    Le Parler Normand entre Caux, Bray et Vexin - Francis Yard. Livre de 1998, édité par Association Le Pucheux, 435 pages. Le lecteur pourra soit retrouver, soit découvrir, ces mots familiers à nos aïeux et que nos contemporains sont loin d'avoir oubliés : Calbaude, ébreuiller, étibot, hauviau, nivelotter, penticô, pied cornier, pomerole, quiaule, rêquage, serpillon, ou varouilleux... la partir orientale de la Normandie ainsi couverte est une des régions normandes dont la richesse linguistique est la plus méconnue. Grâce à ce glossaire, c'est la variété et l'abondance de la langue traditionnelle de la Normandie orientale qui se trouve révélée.

  • Idée de Lecture: Les romans de la table ronde, la Normandie et au-delà

     

    200_1.jpg

    Auteurs : R. Bansard, M. Barry, G. Bertin, JL Calvet, M. Le Bossé, C Letellier
    Charles Corlet Editions
    Broché
    224 pages
    ISBN : 2.85480.137.7

    Sous la direction du regretté Jean-Charles Payen, « La légende Arthurienne et la Normandie » montrait, en s’appuyant sur les travaux de René Bansard que la piste Normande des romans de la Table Ronde était réelle, ne tenant pas de la simple rêverie érudite. Ainsi, sans que soient niées les autres influences, « Les romans de la Table Ronde, et au-delà... », pose quelques questions neuves, interroge de nouvelles catégories de documents, élargit l’horizon des études soutenues dans l’espace et dans le temps.

    Sortant parfois du cadre géographique de la Normandie, cet ouvrage étend le champ de ses investigations dans l’ensemble du royaume anglo-normand, dans les pays germaniques, dans le monde musulman et dans ces trois terres carrefours de civilisations que furent l’Espagne, la Sicile et l’Italie méridionale. Ces ouvertures, à partir de ce pôle indéniable que demeure la Normandie ducale, témoignent de la vérité des interrogations et du souci de ne se fermer aucune piste avant de l’avoir largement défrichée.

  • Culture de Normandie:Extrait du « Le Chevalier des Touches »

     

    source: Jules Barbey d'Aurevilly, Le Chevalier des Touches, 1864.

    «C'était un homme de taille médiocre, mais vigoureux et râblé comme un vieux loup, dont il avait le poil, si l'on en jugeait par la brosse hérissée, courte et fauve de sa perruque. Son visage accentué s'arrêtait dans un profil ferme: un vrai visage de Normand, rusé et hardi.

     

    Jeune, il n'avait été ni beau ni lait. Comme on dit assez drôlement en Normandie pour désigner un homme qu'on ne remarque ni pour ses défauts naturels, ni pour ses avantages: « Il allait à la messe avec les autres. »

     

    Il exprimait bien le modèle sans alliage de ces anciens hobereaux, que rien ne pouvait apprivoiser ni décrasser, et qui sans la Révolution, laquelle roula cette race de granit d'un bout de l'Europe à l'autre bout sans la polir, seraient restés dans les fondrières de leur province, ne pensant même pas à aller au moins une fois à Versailles, et, après être montés dans les voitures du roi, à reprendre le coche et à revenir.

    Chasseur comme tous les gentilshommes terriens, chasseur enragé, quel que fût le poil de la bête ou la plume, il avait fallu cette fin du monde de la Révolution, pour arracher Hylas de Fierdrap à ses bois et à ses marais. » 

     

  • Histoire de la Normandie:La révolution française en Normandie

    d'après Jean MABIRE et Jean - Robert RAGACHE 
    HISTOIRE DE LA NORMANDIE, éditions FRANCE EMPIRE, 1986

     

    Si la Normandie a semblé, aux heures riches de son histoire, être un acteur intellectuel, social et économique, force nous est d'admettre que ce n'est pas le cas de la période révolutionnaire, à ce titre il vaut mieux, effectivement, parler de révolution « française » que de révolution en Normandie.

    En 1771, le chancelier Maupeou, parisien d'origine et de tradition, supprime les Parlements provinciaux. Celui de Rouen se trouve remplacé par deux « Conseils supérieurs » siégeant l'un à Bayeux et l'autre à Rouen. La Normandie se trouve coupée en deux par la volonté du pouvoir central, fidèle à l'adage « diviser pour régner ».

    Lire la suite

  • Traditions de Normandie:Saints guérisseurs et protecteurs

    La fermeture de nos petites églises de campagnes, excepté lors des services religieux, pour la protection de leur patrimoine mobilier, a privé un bon nombre de nos saints guérisseurs des visites qui leur permettaient d'exercer leur pouvoir thérapeutique en toute discrétion.
    Quelques-uns, cependant, puissent encore d'une grande dévotion. St Roch, Ste Radegonde, St Ernier, Ste Barbe, St Blaise, St Cyr attirent les foules locales lors de pèlerinages, au jour de leur fête. C'est l'occasion de rassembler dans une même ferveur religieuse les populations d'une région et l'opportunité d'une joyeuse fête champêtre.
    Les fontaines aux vertus bénéfiques, sacrées à l'époque celte et gallo-romaine, ont été détournées des cultes païens et portent désormais le nom d'un saint particulièrement honoré dans leur secteur.
    Accessibles à tous moments, elles sont discrètement et souvent visitées.

  • Nez de cuir, de Jean de La Varende : comme une devise !

    source: Canal Académie

    Nez de cuir, de Jean de La Varende : comme une devise !

    La chronique Le bibliologue de Bertrand Galimard Flavigny

    podcast

    Nez de cuir ! Le héros masqué de ce livre, le plus célèbre de Jean de La Varende, inspira grandement son auteur, qui le fit réapparaître dans plusieurs de ses romans. Mais qui fut réellement "Nez de cuir", cet insatiable séducteur dissimulant ses blessures de guerre sous un masque ? D’où vint à l’écrivain dix-neuvièmiste l’idée de cet intrigant personnage d’un autre temps ? Voici, entre autres, l’une des questions que résout Bertrand Galimard Flavigny dans sa chronique Le biliologue, consacrée à Nez de cuir, Gentilhomme d’amour.

    Lire la suite

  • Les mystères de la Seine-Maritime

    Mystere.JPGHistoire insolite de la Seine-Maritime à travers des récits de faits divers étranges, énigmes judiciaires ou légendes fantastiques : des récits contrastés, tantôt mystérieux, tantôt étonnants, comme les extravagantes tribulations de Mathurin Bruneau ou Flaubert.

    Auteur : Lionel Acher et Daniel Fauvel

    Editeur : De Borée

    http://www.lechodesvagues.com ou votre libraire habituel