Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

henri ii plantagenet

  • Visite Historique de Petit-Quevilly

    Manoir royal et prieuré Saint Julien: Du manoir construit pour Henri II Plantagenêt en 1160, il reste que la chapelle dédiée d'abord à Notre-Dame puis à Saint-Julien lorsqu'en 1183, Henri II transforme ce manoir en Maladrerie.

     

    Cette chapelle est un rare exemple conservé des chapelles des manoirsd des ducs de Normandie. Elle présente un seul vaisseau plus large dans la nef que dans le choeur qui s'achève en abside. Celui-ci est couvert d'une voûte d'ogives sexpartite.

     

    Il y a une peinture murale représentant « L'Enfance du Christ » peinte entre 1160 et 1170. le cycle se prolongeait primitivement dans la nef.

     

    Des chartreux venus de la Chartreuse d'Aubevoye s'installenent d'abord dans le manoir. En 1682, il est décidé de construire à côté du manoir, une chartreuse.

     

    Les bâtiments de la chartreuse sont commencés par Nicolas II Legenevois en 1684 et sont achevés par Jacques Millet-Desruisseaux en 1712.

     

    Les chartreux entrent dans la nouvelle chartreuse en 1698.

     

    Cité des Maréchaux: Rue du Maréchal Joffre et rue du Maréchal Foch. Une des cités créées pour leurs ouvriers et leurs employés par les Usines chimiques Malétra en 1920.

     

    La Foudre:Rue Jean Jaurès. Filature de Lin construite en 1846 par l'architecte, Léon Ohnet et par l'ingénieur écossais Fairbain pour la Société Lebaudry. Elle témoigne de l'influence anglaise en Seine-Maritime au moment de la construction du chemin de fer Paris-Le Havre par des ingénieurs anglais. Convertie en filature de coton par Auguste Pouyet-Questier en 1859.

    Eglise Sainte Antoine de Padoue: Construite en 1914 par Pierre Chirol. Peinture murale marouflée de Paul-Hippolyte Flandrin représentant «La Vie de Saint Antoine » peinte entre 1903 et 1913. Vitraux de 1921-1922 par G. Gamet et L. Augustin.