Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gustave le vavasseur

  • Culture de Normandie:Les Maisons de Bois

    Dans les vieilles maisons de bois

    Qu'on voit au milieu des herbages

    Habitent les enfants des sages;

    Les coeurs sont sains, les esprits doits,

    Dans les vieilles maisons de bois.


    Aux faîtes des maisons de bois,

    On voit pousser les graminées;

    L'iris, frangeant les cheminées,

    D'astres bleus constelle les toits

    De nos vieilles maisons de bois.


    Autour de nos maisons de bois,

    Les verts pommiers bordent la route;

    On entend la vache qui broute,

    Et son souffle effleure parfois

    Le seuil de nos maisons de bois.


    Dans nos vieilles maisons de bois,

    Le beurre est d'or, le cidre est d'ambre;

    Mai rît aux éclats, mais novembre

    Me semble aussi gai quand je bois

    Dans nos vieilles maisons de bois.


    Dans nos vieilles maisons de bois,

    Les quenouilles sont délaissées;

    Mais les aiguilles empressées

    Piquent encore de jolis doigts

    Dans nos vieilles maisons de bois.


    Dans nos vieilles maisons de bois,

    On soigne son corps et son âme;

    Et sur le pain que l'on entame,

    On fait le signe de la croix,

    Dans les vieilles maisons de bois.


    De leur vieille maison de bois,

    Quelques-uns, pour faire fortune,

    Sont partis à l'heure opportune

    Et pensent encore parfois

    A leur vieilles maisons de bois.


    Loin des vieilles maisons de bois,

    D'autres se sont ennuyés vite

    Et, tôt, sont revenus au gîte,

    Contents de mourir villageois

    Dans leurs vieilles maisons de bois.


    Gustave Le Vavasseur, poète normand, né à Argentan en 1819.