Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

georges lebas

  • Culture de Normandie: Le glorieux Ivoire

    Dieppe a ravi l'arme des éléphants,

    Précieux morfil, joyau de Guinée,

    Pur comme le front des petits enfants,

    Doux comme la main d'une dulcinée.


    C'est dans la grand'rue où scintillent, clairs,

    Ses beaux magasins de nacre et d'ivoire;

    Où des christs tordus, aux neigeuses chairs,

    Versent des pleurs blancs sur une croix noire;


    C'est là que s'étale floraison

    De bouquets de roses pâles et frêles;

    Des anges rieurs en toute saison

    Y fixent gaîment des manches d'ombrelles.


    Chapelets pesants et livres pieux

    Firent le bonheur des âmes sereines

    Qui suivaient la mode, au temps déjà vieux

    Où l'ivoire ornait la beauté des reines.


    Georges Lebas, poète normand né à Dieppe en 1862