Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

frotté

  • Histoire de la Normandie: Sur les pas des Chouans

    à partir de Domfront

     

    Dompierre- La Ferrière aux Etangs- Banyou- Saint Bomer les Forges- Lonlay l'Abbaye- Domfront- Pont d'Egrenne- Passais la Conception- Saint Fraimbault- Céaucé- Torchamp-

     

    Dompierre

    La clôture du choeur et les retables brisés, statues de bois au feu, statues de pierre dans un trou près du cimetière avec les morceaux du calvaire, l'église est érigée en « Temple de la Raison » en avril 1794.

     

    Saint Bômer les Forges

    Château de la Bérardière, à une lieue de Domfront: le corps de logis principal fut reconstruit fin XVIII ème siècle. Deux pavillons d'entrée, avec tours de défense, encadrent le portail sur la cour d'honneur. Autre pavillon, un peu plus loin du XVI ème siècle. Des « caches » sont aménagées dans la tourelle d'escalier du château et dans les tours des communs.

    Frotté vint à la Bérardière. Michelot et six cents Chouans y cantonnent en décembre 1799 (cantonnement admis par la suspension d'armes). Bleus et Chouans se voient. Deux visites du général républicain Guidal à Commargues. Commargues a confiance et influencera Frotté pour qu'il se rende à Alençon. $

     

    Lonlay l'Abbaye

    le 19 septembre 1795, les Chouans ne peuvent débusquer les Bleus installés dans la cour de l'abbaye. Frotté pénètre à Lonlay, début mars 1796; les patauds (favorable à la république) se sont réfugiés dans l'abbaye, quelques uns sont tués.

    L'abbatiale a servi de magasin de fourrage de 1791 à 1805.

     

    Pont d'Egrenne

    Les trois ponts sur l'Egrenne sont coupés par les Chouans, maîtres de tout le coin en Novembre et décembre 1795.

     

    Passais la Conception

    Pour tous les dégâts et aux troubles dus à la République, la commune réclamera 106788 francs de l'époque. Elle touchera sous le Consulat 100 francs de dédommagement (ainsi châtié de son aide aux Chouans).

     

    Saint Fraimbault.

    Le 12 mars 1797, à la nuit, les Bleus venus de Domfront tirent dans l'auberge et tuent deux patauds et une fillette ce qui soulève l'indignation de la Municipalité.

     

    Torchamp

    Frotté se trouve au château, le 29 septembre 1795. la pluie n'arrête pas dans la nuit faite. Frotté et ses officiers ont gardé à table, malgré que leur hôtesse, madame Doynel (femme d'immigré), leurs carabines. Voici une attaque surprise de la part des Bleus de Domfront. Frotté, billard et les Chouans peuvent s'échapper sans perte. On crut à la trahison à tort, semble-t-il.