Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

forêt de lyons

  • Du Pays de Bray à la Forêt de Lyons

    parcours de 92 kilomètres.  

     

    Du rebord sud-ouest de la boutonnière du Pays de Bray, par la magnifique forêt de Lyons. Ce circuit mène, de village en village, à la découverte d'un îlot de verdure, encore bien protégé, à proximité du grand axe industriel et commercial de la basse vallée de la Seine. Dans ce vieux pays normand, tout de douceur et de calme, quelques églises, quelques châteaux, et surtout, de jolis sites, qui sont autant d'invites à la promenade.

     

    1. Gournay-en-Bray est un centre d'industrie laitière actif. L'ancienne collégiale dédiée à Saint Hildevert qui date du XII ème siècle a survécu aux bombardements de la Seconde Guerre Mondiale. À l'intérieur, remarquer les chapiteaux qui sont ornés de figures animales et végétales. On peut aussi voir plusieurs statues en bois polychrome qui datent du XV ème siècle et un buffet d'orgue de style Renaissance.

    2. Saint-Germer-de-Fly, possède une vaste église qui date du XII ème et qui est un bel exemple d'architecture de style Gothique primitif. Derrière l'abside, la sainte Chapelle du XIII ème siècle a été construite sur le modèle de celle de Paris.

    3. Mainneville, dans l'église dédiée à Saint Pierre, on peut voir deux belles statues en pierre polychrome datant du début du XIV ème siècle représentant: une Vierge à l'enfant et Saint Louis.

    4. Abbaye de Mortemer: Cette ancienne abbaye de l'Ordre Cistercien vaut le déplacement à elle seule. Alentour, plusieurs promenades balisées existent. Une route remonte aux sources du Fouillebroc.

    5. Lyons-la-Forêt, au centre de la plus belle hêtraie de France (10610 ha), a conservé ses maisons à pans de bois et ses halles du XVIII ème siècle dont la charpente repose sur des piliers de Bois. L'église, qui date du XII ème siècle, abrite plusieurs statues en bois polychrome des XVI ème et XVII ème siècles. En forêt on peut voir: le Gros Chêne qui a plus de 300 ans et qui fait 4,80 de tour, le Chêne Saint Jean qui fait 5 mètres de tour et l'Hêtre à Dieu qui a plus de 300 ans et qui fait 4,50 de tour.

    6. Vascoeuil occupe un site tranquille aux abords du confluent du Crevon et de l'Andelle. Le château de la Forestière qui date des XIV ème et XVI ème siècle abrite les souvenirs de Michelet. Dans l'église du village on peut voir le tombeau de Hugues de Saint-Jovinien qui date du XI ème siècle.

    7. Ry. l'église est surtout de style Renaissance avec des parties subsistantes datant du XII ème siècle. On remarquera le porche en bois sculpté et le travail des charpentes décorés. Le Héron, au confluent du Héron et de l'Andelle est un site charment qu'agrémentent une église du XVII ème siècle et un château du XVIII ème siècle dressé au milieu d'un parc (on ne visite pas). C'est à Ry, que l'histoire littéraire situe Yonville-l'Abbaye, où résidaient les Bovary, héros de Gustave Flaubert.

    8. La route suit la vallée de l'Andelle, avant d'atteindre « La Feuillie », où l'on s'arrête pour voir son église du XVI ème siècle, de style Gothique Flamboyant, dominée par une flèche de 54 mètres et précédée d'un calvaire du XVI ème siècle.

    9. Beauvoir-en-Lyons. De l'abside de l'église, vue d'ensemble sur la Boutonnière que constitue le Pays de Bray: dans le plateau calcaire, la partie supérieure de l'anticlinal de faible courbure a été décapée par l'érosion. Celle-ci a provoqué la formation d'une dépression,bien évasée au centre et plus resserrée aux extrémités. Par beau temps, on aperçoit la Cathédrale de Beauvais en Picardie.

  • Randonnée en Forêt de Lyons

    Enchâssé dans sa forêt, le gros bourg tout en rond de Lyons garde une partie de son charme d'antan avec ses maisons à colombage des XVII ème siècle et XVIII ème siècle, les vieilles halles en bois, les rues en pente, le couvent des Cordeliers transformé par nos joyeux révolutionnaires en manufacture et celui des Bénédictins converti en école de la République après un vol légal, l'église saint Denis fondé au XIII ème siècle et les rives calmes de la Lieure.


    Sur la place, devant une belle demeure, vous aurez une pensée pour Isaac de Benserade qui fut l'un des poètes attitrés de la cour de Louis XIV, et rue de l'Enfer, à la maison du Frêne, vous découvrirez l'endroit où Maurice Ravel séjournait volontiers pour composer.


    Cette mise en jambes effectuée, en route pour la forêt et pour une randonnée d'une dizaine de kilomètres, par un itinéraire balisé en jaune.

    Partant de la rue de l'Hôtel-de-Ville, le sentier passe derrière le village, monte à travers une première futaie et longe les communs du château de Croix-Mesnil. Après le hameau des Maisons , il s'enfonce dans la forêt, et par une allée cavalière descend dans le vallon de Fouillebroc. Là, l'ancien chemin des moines conduit à l'abbaye de Mortemer, qui fut l'un des plus puissants monastères de Normandie, et attira en ses murs des hôtes de marque comme Henri Ier Beauclerc, Richard Coeur de Lion, Philippe-Auguste et Charles le Bel. En ces temps là, l'église abbatiale mesurait 87 mètres de long et 42 mètres de large au niveau des transepts. Aujourd'hui l'église est ruinée. Il est recommandé de flâner sur le chemin qui fait le tour du domaine, c'est-à-dire du parc avec ses étangs et le Fouillebroc, ruisseau réputé pour ses truites.

    Une petite route permet d'atteindre ensuite la Fontaine Saint-Catherine où les jeunes filles en quête de mari venaient boire et verser une obole. Le sentier remonte dans la forêt, passe par les Quatre Chênes puis le Gros Chêne. La randonnée se termine par le carrefour des Veneurs, la Ferme de Besquay et la descente sur Lyons.