Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

faune de normandie

  • Paysages de Normandie:Dans le ciel de l'estuaire de la Seine

     

     

     

    • Barge à queue noire: l'estuaire héberge seulement quelques couples par an de ce nicheur rare en France

    • Spatule blanche: elle stationne dans la baie à l'automne et au printemps lors de ses migrations entre les Pays-Bas et l'Afrique.

    • Avocette: quelques couples de ce gracieux limicole nichent encore dans les parties remblayées de l'estuaire.

    • Panure à moustache: Discret mais coloré ce gracieux limicole anime la monotonie des roselières de ses cris sonores et vibrants.

    • Chevalier gambette: en mai, des centaines d'oiseaux en route vers le nord font halte sur les vasieurs, laissant des nicheurs.

    • Râle de genêts: il lance son cris stridant à la nuit tombé au coeur des prairies halophiles. Il est menacé d'extinction.

     

     

  • Paysage de Normandie: Dans le ciel du Bocage eurois

     

    • Epervier d'Europe: sa protection légale a permis à l'épervier de faire un retour spectaculaire en Normandie. Volant furtivement en ras des frondaisons, ce prédateur s'en prend à différents passeraux comme les grivers, les moineaux, les pinsons...

    • Rougequeue à front rouge: il se plait dans les bocages humides dont les arbres assez âgés accueillent sa nichée.

    • Grive draine: dès le premier printemps, son chant signale sa présence dans les haies et les vergers.

    • Pouillot véloce: aussi discret par son plumage que par son comportement, il se signale plutôt par son chant très simple à deux syllabes.

    • Accenteur mouchet: l'accenteur surnommé « traine-buisson », trouve dans les ronciers les conditions à sa reproduction.

    • Fauvette à tête noire: cette fauvette dont le mâle est coiffé d'une calotte noire est présente surtour à la belle saison.

    • Chouette chevêche: de plus en plus rare, elle fréquente les haies dès lors que les arbres lui offrent les cavités dont elle a besoin pour nicher.

  • Paysages de Normandie:Les mares en Normandie

    par Thibault

    Sur nos plateaux, les mares ont été des réserves d'eau pluviale indispensable pour les hommes et les troupeaux dont la consommation est considérable.

    Les mares servaient aussi de réceptacle des eaux de drainage; elle étaient un élément essentiel de la lutte contre l'incendie. Elle concourent souvent à l'attrait du paysage, des cours et des jardins.

    Elles sont le refuge nécessaire pour la flore et la faune, notamment certaines espèces menacées et protégées par la Loi.

    La mare est par excellence le biotope de la grenouille verte, de la couleuvre à collier, de la poule d'eau et des libellules. C'est le lieu de reproduction de batraciens comme le triton. C'est un lieu de nourriture pour les canards, le héron cendré et les hommes.