Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

estuaire de la seine

  • Faune de l'Estuaire de la Seine: La Chouette chevêche

    Autrefois elle était commune en Normandie, mais elle devient de plus en plus rare, en raison de la disparition de ses habitats (arbres têtards et vieux bâtiments) et de ses proies (gros insectes et micro-mammifères).

     

    Quelques couples sont encore présent dans le secteur du Marais du Hode, où ils bénéficient d'une relative tranquillité.

     

    Dans l'antiquité, les Grecs en avait fait « l'Oiseau de Minerve » et aussi le symbole de la sagesse.

  • Faune de l'estuaire de la Seine:Le Hibou des Marais

    Le hiboux des marais est appelé aussi le Brachyote.

     

    Il niche à même le sol et chasse aussi bien le jour que la nuit.

     

    Sa reproduction est inféodée à la population disponible de campagnols: plus ceux-ci sont nombreux, meilleure est la reproduction.

     

    Quelques rares individus viennent hiverner chaque année dans les prairies humides du Marais du Hode et dans la réserve naturelle à Tancarville. 

  • Faune de l'estuaire de la Seine: le Vanneau Huppé

    C'est le plus commun des limicoles de Normandie. Le vanneau huppé évolue généralement en bandes, dans les prairies pâturées et les champs cultivés où il trouve sa nourriture.

     

    Il niche à terre et pendant la période de reproduction, le mâle exécute des acrobaties spectaculaires.

     

    On estime à plusieurs centaines de couples nichant dans l'Estuaire.

     

    Cet oiseau est considéré comme un gibier et il est donc chassable.

  • Calvados: L'estuaire en Fête à Pont l'évêque les 16 et 17 avril

    Normandie, calvados,  Week-end festif autour du tourisme, de la gastronomie et des plantes



    Profitez de l'occasion pour découvrir ou redécouvrir la richesse des activités touristiques qui vous sont offertes dans tout l'estuaire de la Seine



    Participez aux animations proposées par les acteurs touristiques eux mêmes (cours de cuisine, promenades en calèche, ateliers du patrimoine, visites guidées, lectures de contes...)



    et profitez de la présence de producteurs locaux pour mettre vos papilles en émoi



    Entrée libre pour petits et grands - Restauration Normande sur place

     

    Le programme de ce rendez-vous dans l'estuaire de la seine.

     

     

  • Paysage de Normandie: Le château de Tancarville

    Situé au bord du « Nez de Tancarville », falaise calcaire surplombant d'une hauteur de 50 mètres la Seine, le château commande l'estuaire.

     

    De la terrasse, on découvre une vue splendide.

     

    Le vieux château était une énorme construction, aujourd'hui en ruines, qui appartenait aux seigneurs de Tancarville dont l'un devait fonder au XI ème siècle l'abbaye de Saint-Georges de Boscherville.

     

    Une muraille d'environ 500 mètres l'entoure, défendue par 10 tours et par un puissant donjon construit en dehors de l'enceinte.

     

    L'ensemble, sauf quelques détails plus anciens appartient au XIII ème siècle. Des reconstruction datent des XV ème et du XVI ème siècles notamment le pavillon d'entrée flanqué de deux tours.

     

    Au début du XVIII ème siècle, Louis de La Tour d'Auvergne fit édifier le « Château Neuf » qui a subi d'importantes réfections.

  • Paysages de Normandie:Dans le ciel de l'estuaire de la Seine

     

     

     

    • Barge à queue noire: l'estuaire héberge seulement quelques couples par an de ce nicheur rare en France

    • Spatule blanche: elle stationne dans la baie à l'automne et au printemps lors de ses migrations entre les Pays-Bas et l'Afrique.

    • Avocette: quelques couples de ce gracieux limicole nichent encore dans les parties remblayées de l'estuaire.

    • Panure à moustache: Discret mais coloré ce gracieux limicole anime la monotonie des roselières de ses cris sonores et vibrants.

    • Chevalier gambette: en mai, des centaines d'oiseaux en route vers le nord font halte sur les vasieurs, laissant des nicheurs.

    • Râle de genêts: il lance son cris stridant à la nuit tombé au coeur des prairies halophiles. Il est menacé d'extinction.