Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

erwin rommel

  • Histoire de la Normandie:La bataille de Saint-Valéry en juin 1940

    par Caroline

    st-valery.gif

    Elle débute le 7 juin 1940. Le même jour un général allemand encore inconnu, Erwin Rommel, perce le front et parcourt tout le département pour atteindre la côte aux Petites-Dalles.

    Une flottille franco-britannique reçoit l'ordre de rallier Saint-Valéry et Veules-les-Roses pour embarquer la 51 ème Highlanders division. Mais le 11 juin, Rommel a déjà pris position sur le plateau dominant la ville. Un bombardement intense enflamme une partie de Saint-Valéry et l'évacuation devient de plus en plus difficile.

    Environ 3200 soldats britanniques sont évacués. Cependant les Highlanders étant dépourvus de tout ravitaillement et de tout équipement, la bataille devenait impossible.

    Le 12 juin au matin, le drapeau blanc est hissé au clocher de l'église. La bataille était terminée, la ville détruite à près de 70% à cause du pilonnage allemand.

    Alors devait commencer la longue période d'occupation.

    Mais la 51 Higlanders division n'avait pas dit son dernier mot. La revanche sonnera quatre ans plus tard, presque jour pour jour, quand la 51 highlanders Division commencera à poser pied en Normandie.

    Elle participera aux Batailles de Caen et de la poche de Falaise, avant de se tourner vers la Seine et d'arriver, sans avoir à tirer un coup de feu à Saint-Valéry en Caux, le 2 septembre 1944.

    Elle recevra un accueil formidable de la population Valériquaise qui se souvenait des jours noirs de juin 1940.

    SAINT-VALERY-EN-CAUX_56_Photo2.jpg