Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

duclair

  • Paysage de Normandie: Le château du Vaurouy

     

    il est situé sur la commune de Duclair.

     

    Le château de Vaurouy est au nord-ouest de Duclair, à la limite de la forêt de Maulévrier. Il a été entièrement construit en pierre calcaire.

     

    Deux ailes, légèrement en saillie et un avant-corps surmonté d'un fronton triangulaire animent une façade qui aurait pu être monotone.

     

    L'ensemble à le charme des édifices du XVIII ème siècle.

     

    Cette demeure a principalement été celle des Boyvin, parlementaires normands, puis des Cottard et des Cabeuil, un des membres de cette famille a été échevin à Rouen au XVIII ème siècle.

     

    c'est un château privé.  

  • Paysages de Normandie: Eglise de Duclair

    normandie, paysages normands, paysages de normandie, Duclair, église de duclair, monuments de normandie,

     

    Elle est célèbre par la croisée d'ogives primitives, daté de vers 1140, qui supporte à la croisée le clocher surmontée d'une flèche aiguë ajoutée au XVI ème siècle.

     

    La nef, flanquée de collatéreaux, est de style Roman et elle est couverte d'un berceau en bois.

     

    Le choeur est du XIV ème siècle, il est terminé par un chevet plat et flanqué de bas-côtés du XVI ème siècle.

     

    Le portail latéral Nord est du XVI ème siècle aussi. Deux demi-colonnes de style gallo-romain en marbre sont des remplois.

     

    Treize statues du XIII ème siècle provenant de l'abbaye de Jumièges et des vitraux du XV ème et XVI ème siècles sont également à signaler.

    normandie, paysages normands, paysages de normandie, Duclair, église de duclair, monuments de normandie,  

  • Histoire de la Normandie:Les « camps-Cigarettes »

    Les « camps-Cigarette » en Normandie


    C'est en octobre 1944, alors que les alliés sont désormais solidement installés en Europe Occidentale même si la guerre n'est pas finie que le commandement américain décide de créer des camps de repos pour les soldats revenant du front ainsi que pour les nouvelles troupes qui continuent à débarquer.

    Tous ces camps sont aménagés à proximité du Havre, principal port d'embarquement et de débarquement des américains depuis sa remise en état, le 2 octobre, quinze jours après la libération de la ville.


    Ce sont huit véritables villes de tentes qui vont ainsi surgir du sol, à l'américaine, c'est-à-dire en quelques semaines avec des moyens énormes alors même que leur durée de vie ne devra guère excéder un an, le temps de vaincre les nazis et de gérer une victoire d'ores et déjà assure.

    Ces vastes camps vont s'appeler:

    • Lucky strike près de Saint-Valéry-en-Caux (11600 tentes sur 600 hectares )

    • Old Gold près d' Yvetot

    • Pall Mall près d'Etretat

    • Philipp Morris près du Havre

    • Twenty Grand près de Duclair

    D'où leur nom de « camps cigarettes ». Le tabac n'est pas encore hors-la-loi et il symbolise le repos du combattant « Just like a taste of home »

     

    Twenty Grand, du nom d'une marque de cigarettes grand format, s'est établi en pleine forêt entre Duclair et Saint-Pierre-de-Varengeville. Il a d'abord fallu construire une route. On a charrié d'abord pour cela des pierres et des gravats provenant des ruines de la région alentour, y compris de Rouen.

    Twenty Grand est reservé aux « vieux », aux hommes ayant atteint quarante-deux ans et que l'état-major retire du front.

    Déracinés, épuisés par les combats, les soldats en cours de démobilisation s'ennuient. Alors, avec leurs couteaux, ils gravent les arbres: un coeur, leur nom et celui de leur fiancée.


    Le camp a bien sur disparu mais les arbres sont restés. Ils ont grandi et grossi et avec eux les graffiti des GI. On peut les voir encore aujourd'hui sans émotion.

  • Cuisine Normande: Le Canard institution rouennaise

     

    canard-de-rouen03.jpg

    La réputation du canard de Rouen (ou Rouen clair) ne date pas d'aujourd'hui. Au XVIIIème siècle déjà il figurait parmi les meilleurs produits normands en compagnie, notamment, de la poule de caux.

    Le plumage ressemble à celui du colvert, dont il est issu: tête et cou verts, collier blanc, corps gris et plastron marron. La canne porte port un plumage isabelle clair, marqué de tâches brunes.


     

    Duclair.JPG

    Plus petit que son coussin rouennais, le canard de Duclair est bleu/noir avec des reflets verts et une bavette blanche, d'où son surnom d' « avocat ». Ses qualités gustatives tiennent non seulement à la finesse de sa chair, mais aussi au mode de sacrifice utilisé pour réaliser le fameux « canard au sang »: la volaille n'est pas saignée mais étoufée.

    La célèbre recette remonte à la seconde moitié du XIXème siècle.


    La plus classique se résume ainsi: vidé et nettoyé, le caneton est cuit au four; la sauce est préparée à partir de vin rouge, du fois mixé, de quelques échalotes et du sang recueilli de la carcasse après cuisson de la volaille.


    Ce plat typiquement normand est souvent accompagné de pommes, comme il se doit.