Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

coutume

  • Traditions de Normandie:Coiffer Sainte Catherine


    Par Mathilde

     

    Jusqu'au XVIII ème siècle, le jour de la Sainte Catherine était une fête rubriquée, une fête d'obligation, c'est à dire un jour chômé. Ah l'heureux temps! Il est vrai qu'en contrepartie le 14 juillet n'existait pas encore!

     

    Sainte Catherine d'Alexandrie: à Vernon on la vénérait particulièrement. A Bizy, bien sur, mais à Vernonnet aussi dans une grotte creusée dans le mont d'Heurgival, non loin de la mare de l'Ermitage. Cette grotte était la copie conforme de la grotte du prophète Élie sur le mont Sinaï! La légende veut que Catherine soit morte martyrisée et vierge! Ainsi était elle naturellement appelée à devenir la sainte patronne des demoiselles, et des demoiselles vernonnaises en particulier. Car au début du siècle avant la guerre, tous les 25 novembre, les jeunes vierges de Vernon sur Seine avaient comme coutume de défiler, revêtues de leurs jolis costumes normands et coiffés d'un bonnet pyramidal fait de riche dentelle pour aller faire leur dévotion à Sainte Catherine d'Alexandrie.

     

    Mais cette procession coiffait un autre objectif qui était évidemment de se faire remarquer des jeunes beaux célibataires.

    Ainsi la réputation de sainte Catherine d'Alexandrie allait se faire à son insu: la sainte, vierge et martyre allait devenir, sans l'avoir voulu, une pourvoyeuse de maris.