Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

coqueville

  • Paysages de Normandie: La Pierre plantée de Cosqueville

    source: Annuaire du Département de la Manche de Pierre Lefillastre en 1833.

    Normandie, cotentin, coqueville, pierre plantée de cosqueville,

    Le dernier du triangle des 3 princesses, sur la commune de Cosqueville. On peut le voir depuis la route :


    Menhir de Cosqueville. Cette pierre est inédite : je l’ai trouvée le 17 juin 1828. Elle est en granite et placée à un demi-quart de lieue de l’église vers le levant , dans une pièce dépendant de la grande ferme de Cosqueville, pour M. le baron d’Anneville, et tout près de cette ferme. Elle se nomme la pierre-plantée.

    Elle approche un peu de la figure d’un coin ayant sa base en forme de losange dont les faces sont légèrement renflées et qui est placé sur sa tête , de manière à avoir une de ses faces rectangulaire et verticale, et celle opposée, en plan incliné. On remarque au haut de la face O., qui est presque perpendiculaire , 5 ou 6 sillons , qui descendent verticalement du haut de la pierre jusqu’au tiers de sa hauteur. Ces rainures sont peu profondes et mal terminées ; l’une d’elles est beaucoup plus large que les autres. Il est aisé d’y reconnaître la main de l’homme. Au haut du principal sillon, la pierre se termine en une espèce de tête conique, travaillée peut-être de main d’homme. La hauteur de ce menhir est de 9 pieds , sa largeur moyenne d’environ 4 pieds, et son épaisseur au bas un peu moindre.

    Nous retrouvons encore à Saint-Pierre-Eglise et à Cosqueville, la tradition que les pierres butées de ces communes tournent 3 fois pendant la messe de minuit. 3 pierres érigées, d’après une autre tradition, y portent le nom du mariage des trois princesses ; il parait que ce sont les 2 pierres de Saint-Pierre-Eglise et celle de Cosqueville. les trésors ou la dot de ces princesses sont, dit-on, cachés dans l’espace triangulaire déterminé par les pierres.