Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

colonisation

  • Personnages de Normandie:Pierre Belain, colonisateur de la Martinique

    Pierre Belain, colonisateur de la Martinique

     

    Le 15 septembre 1635, Pierre Belain, sieur d'Esnanbuc, prend possession de la Martinique pour le compte du roi de France.

     

    Ce hardi navigateur et flibustier est un enfant du Pays de Caux.

     

    Pierre Belain fait partie de ces petits nobles français qui n'ont eu d'autre ressource, l'âge d'homme venu que de se lancer sur les mers. Pour le sieur d'Esnambuc c'est réussi.

    Le 15 septembre, sur l'ile de la Martinique, il a fait solennellement « planter la croix et arborer le pavillon de France, le tout pour l'augmentation de la foi catholique, apostolique et romaine,, et pour faire profit de ladite ile au roy »

     

    Mais le patron de ce premier établissement français aux Antilles, c'est lui.

     

    Le 17 novembre 1635, il prend possession avec le même cérémonial de l'ile de la Dominique.

     

    Il meurt en 1636. après sa mort d'autres normands vont poursuivre l'œuvre commencée.

     

    Ainsi Jacques Dyel du Parquet, le neveu de Pierre Belain, devient seigneur de la Martinique.

     

    Ou les Trezel de Rouen qui y commencent la manufacture du sucre. Ou encore les Dubuc et les Baillardel, originaires de Dieppe.

     

    Des affaires de Normands, en somme.

  • Idée de Lecture:Les Vikings de Régis Boyer

    Les Vikings

    "Les Vikings"
    Auteur     Régis Boyer
    Editeur     Perrin
    Collection     Tempus
    ISBN     2262022437

    "Les Vikings"

    Les Vikings ne sont pas les brutes sanguinaires qu'une image d'Epinal a fixés. Ce livre restitue l'histoire et la civilisation d'un grand peuple méconnu.

    Nourri de vagues réminiscences médiévales et des récits fantasmatiques détachés de leur contexte, exacerbé au XIXe siècle par les aspirations nationalistes des pays scandinaves, le mythe du Viking cruel et sanguinaire est tenace. Régis Boyer, en s'appuyant sur les documents les plus solides (archéologie et sources strictement contemporaines de la civilisation viking), démêle toutes les confusions et les erreurs qui s'attachent à ce peuple que l'on croyait barbare et dont il révèle les qualités humaines. Pourquoi et comment ces hommes se sont-ils déplacés dans toute l'Europe, de 800 à 1050 environ ? À la faveur de quelles circonstances ont-ils pu s'installer à l'est comme à l'ouest - pays scandinaves, Groenland, Normandie, Angleterre -, et se voir offrir l'administration de leurs nouveaux territoires ? Comment ont-ils fondé l'État russe ? Qu'ont-ils apporté à l'Occident ? Auraient-ils pu découvrir l'Amérique ? Si les Vikings n'étaient pas les guerriers invincibles que l'on croyait, il demeure que leur migration est un des temps forts de l'histoire de l'Occident, et qu'elle continue de surprendre.