Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cidre de normandie

  • Cuisine de Normandie: Foie gras laqué au cidre

    Taillez un foie gras d'oie ou de canard frais en belles escalopes. Épluchez des grains de raisin. Émincez finement une échalote. Retirez la croûte d'un pain de mie et taillez des tranches en forme de triangle. Faites dorer les canapés des deux côtés dans une belle noix de beurre bien chaude et réservez au chaud.

    Faites cuire le foie gras escalopé dans une poêle à sec. Salez et poivrez. Gardez au chaud. Dans la même poêle, ajoutez des noisettes de beurre et faites-y revenir l'émincé d'échalote. Quand l'échalote est blonde, mettez les grains de raisin à réchauffer tout doucement. Versez du cidre doux, voire sucré. Remuez en décollant tous les sucs de cuisson et faites réduire la sauce de moitié. Quand le cidre devient sirupeux, nappez les escalopes.

  • Cuisine de Normandie:Gateau aux pommes et au calvados

    par Caroline


    Ingrédients :

    • 4 Pommes (Golden ou Royal Gala)
    • 120 g de Farine
    • 120 g de Sucre en poudre
    • 3 ou 4 Oeufs (selon grosseur)
    • 40 g de Beurre
    • 1/2 Sachet de Levure
    • 1 Sachet de Sucre Vanillé

    Préparation :

    - Éplucher les pommes et les couper en lamelles. Réserver
    - Dans une jatte, mettre le sucre en poudre. Ajouter les oeufs et mélanger avec un batteur
    - Ajouter la farine, la levure, le sucre vanillé, et deux grosses cuillères de calvados. Mélanger avec le batteur
    - Ajouter la moitié du beurre ramoli. Bien mélanger jusqu'à obtenir une pâte souple et coulante
    - Préparer le moule à manquer en l'enduisant d'un peu de beurre

    Cuisson :

    - Dans une grande poêle, faire fondre le reste du beurre et faire cuire à feu assez vif les lamelles de pommes pour les caraméliser légèrement
    - Dans le moule à manquer, mettre le mélange pâte / pommes. Étaler soigneusement sans casser les lamelles de pommes
    - Placer dans un four chaud (200°, niveau 6) pendant une demi heure
    - Sortir le gâteau du four : 
    - Servir

    Conseil

    - Servir le gâteau encore tiède en le saupoudrant d'un peu de sucre glace

    Accompagnement :

    Un grand verre de Cidre de Normandie

  • Chanson à boire sur l'air de la Marseillaise

     

    cidre-de-normandie-cidrerie.jpg

    Allons enfants de Normandie.

    Le jour de boire est arrivé:

    Et pour nous de la brasserie

    L'étendard joyeux est levé (bis)

    Entendez-vous dans les campagnes

    Roulez ces longs et lourds banneaux?

    Ils viennent avec leurs tonneaux

    Abreuver vos fils, vos compagnes!


    Refrain

    Aux cruches, citoyens!

    Courez à vos celliers

    Buvez(bis) qu'un cidre pur

    Arrose vos gosiers.


    Que veulent ces buveurs de Bière

    Et ces vignerons conjurés?

    N'ont-ils pas déclarés la guerre

    A nos cidres, à nos poirés (bis)?

    Normands! ah! pour nous quel outrage,

    Quel transport il doit exciter!

    C'est nous qu'on ose menacer

    Dans la pomme, notre héritage

    Refrain


    Eh! quoi! ces boissons étrangères

    Feraient la loi dans nos foyers!

    Quoi! des voyageurs mercenaires

    Mettraient en fagots nos pommiers

    Et nos cruches déshonorées

    A la bouteille céderaient!

    Picards ou gascons deviendraient

    Les maitres de nos destinées!

    Refrain


    Mais la vigne sans le déluge

    Et ne date que de Noé;

    Mieux vaut la pomme; j'en fait juge

    Le premier homme, notre aîné (bis).

    La pomme est le fruit dont on rêve,

    Et nul, en fait d'arbre frutier,

    Ne l'emporte sur le pommier;

    Qu'on le demande à la mère Eve!

    Refrain


    Marchons unis dans la carrière

    Si chère à tous les coeurs normands:

    Lourde à l'estomac est la bière.

    Laissons-là donc aux Allemands (bis).

    Le verre en main, un contre quatre,

    Nous aurons le sublime orgueil,

    S'ils font au cidre bon accueil;

    de nous venger et de les battre.

    Refrain

    Cidre sacré de Normandie,

    Conduis, soutiens nos bras vengeurs!

    Nectar divin, boisson chérie,

    Viens en aide à tes défenseurs (bis).

    Sur nos tables, que la victoire

    Accorde à tes mâles effets,

    Que tous nos ennemis défaits

    Voient ton triomphe et notre gloire.

    Refrain

     

  • Culture de Normandie:le Sildre de Normandie

    Le Sildre de Normandie

    (Vaudevire d'Olivier Basselin poète normand du XV ème siècle)


    De nous se rit le François:

    Mais vrayement, quoi qu'il en die,

    Le sildre de Normandie

    Vault bien son vin quelquefois.

    Coulle à val, et loge, loge

    Il faict grant bien à la gorge.


    Ta bonté, ô sildre beau!

    De te boive, me convie;

    Mais pour le moins, je te prie,

    Ne me trouble le cerveau.

    Coulle à val, et loge, loge

    Il faict grant bien à la gorge.


    Je ne parts point la raizon

    Pourtant à force de boive

    Et ne vay point en Cholère

    Tempester à la mayson.

    Coulle à val, et loge, loge

    Il faict grant bien à la gorge.

     

  • Culture de Normandie:Apologie du cidre par Olivier Basselin

    De nous se rit le François:

    Mais, vrayement, quoi qu'il en die,

    Le sidre de Normandie

    Vaut bien son vin quelquefois

    Coule à val, et loge! loge!

    Il fait grand bien à la gorge.


    Ta bonté, ô sidre beau!

    De te boire me convie:

    Mais, pour le moins je te pris,

    Ne me trouble le cerveau

    Coule à val, loge! loge!

    Il fait grand bien à la gorge.


    Je ne perds point la raison

    Pourtant, à force de boire,

    Et ne point en cholere

    Tempester à la maison

    Coule à val, loge! loge!

    Il fait grand bien à la gorge.


    Voisin, ne songe en procez;

    Prends le bien qui se presente.

    Mais que l'homme se contente.

    Il en a toujours assez.

    Coule à val, loge! loge!

    Il fait grand bien à la gorge.


    N'est pas cestuy-là logé?

    En est-il demeuré goutte?

    De la soif, sans point doute,

    Je me suis très bien vengé.

    Coule à val, loge! loge!

    Il fait grand bien à la gorge.