Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chroniques de normandie

  • Histoire de Normandie: Sécheresse en 1637

     

     

    En mai 1637, dans le Cotentin, la sécheresse qui sévissait depuis plusieurs mois menaçait le peuple de famine.

     

    Le 10 mai, les moines du Mont Saint-Michel décidèrent de promener le chef de Saint Aubert, tout autour du rocher: après les vêpres, les monies portèrent la saint relique suivis de la population et demandèrent au saint d'intercéder en leur faveur ou comme le dit une chronique de l'époque: « Le tout pour implorer de Dieu de la pluye pour arroser les biens de la terres qui périssoient tous; chose admirable que, cette procession faicte, il pleut abondamment toute la semaine, à midy et à minuit de chascun jour. »

     

    Le prodige fut si spectaculaire, qu'on n'hésita pas, l'été 1648, à implorer l'intercession de Saint Aubert pour la cause inverse! On procèda sous une pluie battante qui avait déjà ravagé une bonne partie de la récolte; le temps devint aussitôt: parfaitement beau et sec, propre pour meurir les bleds et aultres biens de la terre.