Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

charpillon

  • Histoire de la Normandie: Henri Iv à Gisors

    Henri IV passa à plusieurs reprises à Gisors. Charpillon et Caresles, rapportent une célèbre anecdote à ce sujet: « Henri IV étant revenu à Gisors après son abjuration (en 1593), Pierre Neveu (curé de Saint Gervais et Saint Protais) lui fit fermer les portes de l'église.

     

    Le roi, désirant y entrer, dit au curé: « faites-moi faire tout ce qui nécéssaire pour contenter le peuple.

     

    Le curé lui répondit: « mettez-vous à genoux, Sire, et adorez la croix de Notre Seigneur »

     

    Ce que fit le roi avec grande dévotion. Alors les portes de 'église s'ouvrirent, aux cris mille fois répétés de « Vive le Roi! »

     

    Henri IV y entra et s'écriant gaîment: « Ventre-Saint-Gris! Me voilà donc roi de Gisors! »

     

    L'anecdocte est amusante, mais elle paraît invraisemblable. Imagine-t-on, en effet, un simple curé, en pleine guerre de religion, fermant les portes de son église au monarque et lui imposant ses conditions pour y entrer.

     

     

    L'anonyme auteur du « Journal d'un bourgeois de Gisors »donne une version très différente:

     

    Ce bourgeois anonyme était un témoin oculaire de la visite du roi les 21 et 22 octobre 1593, il écrit simplement que le roi avait assisté à la messe en grande dévotion dans le choeur de l'église dudict Gisors; et qu'il fut acclamé par la population à la sortie de la messe. Le narrateur conclut: «

    Tous les habitants de Gisors ayant esté bien joieux et resjouys d'avoir veu ainsi dévotieusement le Roy à la messe; messe qui avait été célébrée par son aumosnier qui le suivait journellement, avec sa Chapelle. »