Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

charles théophile féret

  • Culture de Normandie:L'Arrivée des Wikings.Thor Ayde!

    Le soleil de minuit ruisselant sur les pôles,

    Les chasseurs d'ours, dormaient au faîte bleu des rocs.

    Mais le clairon de Roll les secoue aux épaules.

    Vers les esquifs taillés au cuir noir des aurochs.

     

    La proue, où les Dragons griffus tordent leurs queues,

    Fuit les steppes de neige et les caps flagellés,

    Et la Neustrie, au loin de ses collines bleues,

    Fait des signes au Roi sanglant des fiords gelés.

     

    Les nefs ont vomi l'ost. Seul, dans les basiliques

    Qui flambent, où le sang fume sur le gradin,

    Le moine, avec les os de mort de ses reliques,

    Croit vaincre les Héros et désarmer Odin.

     

    Mieux que la chair du renne et que l'huile des morses,

    Ils aiment les vins clairs de la Gaule. Les forces

    D'étalons hennissants se cabrent sur leurs reins.

    Le Celte gît, le glaive échappe à sa main raide.

    Les forts vont renverser les filles par les crins

     

    Thord Ayde!

     

    Charles-Théophile Féret (poète normand, né à Quilleboeuf sur Seine)