Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

charles le mauvais

  • Villes de Normandie: Evreux

    L'histoire d'Evreux est celle d'une fourmillière dans un jardin. Des malotrus viennent la détruire à coups de bottes; mais les fourmis qui survivent, d'abord affolées, se regroupent et reconstruisent les demeure collective à l'endroit même d'où elle ont été chassées.

     

    Sur le plateau au Vieil-Evreux, s'était installée la villa gauloise de Medialum que les Romains enrichirent. Le musée d'Evreux a recueilli des statues des bijoux, divers objets qui nous renseignent sur les moeurs raffinées des occupants.

    La ville romaine située dans la vallée était ceinte de remparts, bien irrigués par l'Iton, à l'emplacement de la ville actuelle. Les restes d'un théâtre de vingt-mille places datant à peu près de l'année 50 de l'ère chrétienne témoignent de son importance.

     

    Au Vème siècle surviennent les Vandales. Ils saccagent tout.

     

    Arrivent les scandinaves qui mettent encore Evreux à sac.

     

    Tiraillée entre les troupes du Roi de France et celles des ducs de Normandie, la ville est prise, reprise et finalement incendiée par Henri Ier Beauclerc, roi d'Angleterre et Duc de Normandie en 1191.

     

    A peine reconstruite, ce fut la tragique journée dont Jean sans Terre fut l'initiateur diabolique. Il profite de l'absence de son frère Richard, pour vendre Evreux au roi de France. Croyant se faire pardonner cet acte impardonnable, il prépare un horrible guet-apens. Les notables d'Evreux sont conviés à sa table. Tous seront égorgés. Quand Philippe-Auguste accourt pour venger ses crimes, le triste sire s'enfuit en abandonnant la population à la colère du roi. La ville sera de nouveau brûlée en 1193.

    Lire la suite