Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chapitre de rouen

  • La fête de l'Ascension à Rouen

    Le Chapître de Rouen avait une fois l'an, un pouvoir qui dépassait celui de la Justice et qu'il exerçait au nom du fameux « Privilège de Saint Romain », selon lequel un condmné à mort était élu pour avoir la vie sauve et la liberté, le jour de l'Ascension.

     

    Pas un Rouennait ne manquait à la « Procession de la Fierté ». en procession, le clergé en tête, on partait chercher dans sa prison le condamné qui avait par sa conduite, témoigné le plus de repentir. Chargé de ses fers, le détnu était amené sur la place publique sous les acclamations d'une foule ravie du spectacle. La devant la « fierté de Saint Romain » (châsse contenant les reliques), on brisait les chaînes du criminel et on le revêtait d'une tunique blanche. Après lui avoir déposé sur la tête une couronne de fleurs blanches, le chapître de Rouen se rendait sollennelement à la Cathédrale et la foule suivait en procession.

     

    Cette journée de l'Ascension, se terminait sur un fort beau détail: sachez que si le prisonnier n'était pas Rouennais, le maître de la Confrérie de Saint Romain se devait de lui céder son lit!