Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chanu

  • La chapelle Notre-Dame-du-Temple à Chanu

    Les restes de la commanderie de Chanu subistent encore, au sud de Pacy-sur-Eure, sur la route de Breuilpont à Villiers-en-Désoeuvre. La commanderie est devenue une simple ferme qui a conserve le nom de « La Commanderie». Le village se nommait encore en 1828, Chanu-La-Commanderie.

     

    Cet établissement avait pu être fondé grâce à des achats de terre effectués par les Templiers auprès des seigneurs locaux.

     

    La plupart des bâtiments ont été remaniés, à la fin du XV ème siècle, par le commandeur des Hospitaliers ayant récupéré les biens des Templiers, le chapelain Nicole Louchart. Ceux-ci comprennent un corps de logis et des greniers, une grange à blé, un cellier, un colombier et un fournil. Le corps de logis, qui était rattaché à la chapelle par l'intermédiaire d'une tour carrée, possède une vaste cheminée du XVI ème siècle et des poutres sculptées.

     

    La chapelle était dédiée à « Nostre-Dame-du-Temple » est une construction de la seconde moitié du XII ème siècle. De forme rectangulaire, elle est éclairée, à l'est, par une unique fenêtre ogivale. Ses murailles sont flanquées d'épaiscontreforts. Elle se termine par un chevet plat et la nef est voûtée en croisées d'ogives.

     

    L'ensemble mesure seize mètres de longueur et huit de largeur. L'édifice possède des chapiteaux sculptés de feuilles d'eau. On y accède par un portail en arc brisé, aux sobres colonnettes. Ce portail est orné d'une frise représentant des dents de scie et des fleurs.

     

    La façade est surmontée d'un petit campanile de maçonnerie percé d'une double baie en plein cintre. À la droite du portail s'ouvre une longue fenêtre de style Roman.