Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chant normand

  • Aimons le Vin par Marée de Paradis le 8 juin 2013 lors de l'Armada à Rouen


    Aimons le Vin par Marée de Paradis le 8 juin... par thibaultfn

  • Voyage à Maurice par Marée de Paradis le 8 juin 2013 à Rouen


    Voyage à Maurice par Marée de Paradis le 8 juin... par thibaultfn

  • Lé 21 dé Dézembre, la Saint Thonmas

    Le jour dé Saint Thomas, lé pus court et lé pus bas,
    Fai-mé vaie en m'endormant,
    Lé chein tchi sétha man galant,
    Et l'pays et la nàtion
    Où est tch'i' d'meuthe, et sa maison.
    Et san mêtchi pouor qué j'sache,
    Et pis étout qué j'vaie sa fache;
    Tch'i' sait bé
    ou tch'i' sait laid,
    Té tch'i' s'sa
    Jé l'aim'thai;
    Saint Thomas fai-mé la grâce
    Qué jé l'vaie et qué j'l'embraiche!
    Ainsi-soit-il!'

  • La dentélyire, c'est le nom du nouveau CD de Magène.

    Le groupe Magène, dont le chanteur est Théo Capelle le célèbre producteur de cidre, vient de sortir son nouvel album, La dentélyire.

    L'album

    La dentélyire est le 12ème album de Magène. Ce nouvel album réunit 14 chansons aux paroles entièrement normandes, sur des sujets comme l'amour, les petits métiers, l'écologie et bien sûr la mer. Le groupe traite des sujets graves comme des sujets légers dans ses chansons. On retrouve dans cet album trois poésies du célèbre poète de la Hague, Côtis-Capel qui sont mises en musique. Toutes les chansons sont chantées par Théo Capelle sauf une ou c'est l'accordéoniste Manuela Lecarpentier qui chante. L'album est accompagné d'un magnifique livret cartonné d'une cinquantaine de pages avec la traduction en français des chansons avec des illustrations. C'est une façon pour les Normands de plonger ou replonger dans leurs racines et de faire connaître leur patrimoine unique.

    Le groupe

    Le groupe Magène était tout d'abord composé de Théo Capelle pour le chant et de Jean-Louis Dalmont à la guitare. Ils ont été rejoints en 2008 par Manuela Lecarpentier qui joue de l'accordéon et en 2009 par le contrebassiste professionnel Dany Pinel . Créé en 1989, le groupe Magène porte le nom de l'association qui s'est fixé pour objectif de valoriser le patrimoine normand et sa langue avec la musique. Pour le quatuor, est de préserver la langue et de transmettre la poésie de cet héritage à travers les générations.

    Il est possible d'écouter Magène sur leur site www.magene.com, Deezer et sur leur Myspace, on peut aussi rejoindre leur page Facebook ou assister à leurs concerts.

  • Chant de Noël Normand:Dans la vielle ville du Rouai Dâvi


    podcast


    Ouïyons auve les gardeurs d'brébis
    les cantiques des anges ès cieux!
    Allons, acanté ieux, vilyi
    sus l'êfant tch'est l'Fis dé Dgieu!

    Dans la vielle ville du Rouai Dâvi
    y'a eune lueu tch'êcliaithe la niet;
    eune êtînchelle dé fouai satchie
    dans not' tchoeu, chutte séthée d'Noué.

    Viyons endormi dans l'fêtu,
    êcliaithi par eune sainte lueu,
    né dans l'êtabl'ye, lé p'tit Jésû
    tch'est bèrchi siez l'âne et l'boeu.

    Dans la vielle ville du Rouai Dâvi
    y'a eune lueu tch'êcliaithe la niet;
    eune êtînchelle dé fouai satchie
    dans not' tchoeu, chutte séthée d'Noué.

    Les Trais Mages ont r'mèrtchi l'êtaile;
    i' l'ont r'connu, i' l'ont sieu.
    Séyons sages et tréjous fidèles,
    siêthant l'êtaile au Saûveux!

    Dans la vielle ville du Rouai Dâvi
    y'a eune lueu tch'êcliaithe la niet;
    eune êtînchelle dé fouai satchie
    dans not' tchoeu, chutte séthée d'Noué.

    Jour dé paix et d'célébrâtion,
    jour dé jouaie et dé bonheu!
    Lé Bouôn Dgieu êcliaithe les nâtions,
    et j'viyons not' Rédempteu!

    Dans la vielle ville du Rouai Dâvi
    y'a eune lueu tch'êcliaithe la niet;
    eune êtînchelle dé fouai satchie
    dans not' tchoeu, chutte séthée d'Noué.

  • Chant de noël normand: Dors saint êfant


    podcast


    Les gardeurs vil'yent sus lus brébis;
    et l's êtailes lithent sus les clios.
    Eune méthe èrgarde san p'tit êfant;
    et l'péthe graie san liet dans l'tro.

    Dors saint êfant;
    dors trantchil'yement
    dans tan bèr siez l'âne et l'boeu.
    Dors p'tit Jésû;
    tu'es not' salut:
    Not' angné s'sa not' gardeux.

    Les gardeurs ouaient sus les montangnes
    un tchoeu chantant dans les cieux
    d'un mousse né dans eune pouôrre êtabl'ye:
    lé p'tchiot tch'est lé Fis dé Dgieu.

    Dors saint êfant;
    dors trantchil'yement
    dans tan bèr siez l'âne et l'boeu.
    Dors p'tit Jésû;
    tu'es not' salut:
    Not' angné s'sa not' gardeux.

    Les gardeurs, laîssant lus troupieaux,
    d'valant la raide caramiéthe
    lus agenouôlent l'avant à l'êfant,
    êcliaithis par sa sainte glouaithe.

    Dors saint êfant;
    dors trantchil'yement
    dans tan bèr siez l'âne et l'boeu.
    Dors p'tit Jésû;
    tu'es not' salut:
    Not' angné s'sa not' gardeux.

    Les gardeurs, rêjouis d'la mèrvelle,
    ont siévi les vouaix ès anges.
    Chantons étout au p'tit Saûveux,
    lé bèrchant atout nos louanges.

    Dors saint êfant;
    dors trantchil'yement
    dans tan bèr siez l'âne et l'boeu.
    Dors p'tit Jésû;
    tu'es not' salut:
    Not' angné s'sa not' gardeux.

  • Chant tradi- Flamande allemande (chant de normandie)


    Traditionnel - Chanson normande de la région de Fécamp



    Mon père et ma mère, n'ont que moi d'enfant, allemand
    Car ils m'ont fait faire, des cotillons blancs, allemand

    Je suis flamande allemande, je suis la fille d'un allemand

    Car ils m'ont fait faire, des cotillons blancs, allemand
    Trop longs du derrière, trop court par devant, allemand

    J'ai pris ma chaînette, mes ciseaux d'argent

    J'en coupe du derrière pour mettre par devant

    Avec les rognures, je m'suis des gants

    Allant à la messe, j'ai perdu mes gants

    Mon père qui les trouve, qui m'y battit tant

    Frappe, frappe père, ne frappez pas tant,

    En frappant la mère, vous tueriez l'enfant

  • Culture de Normande: Chant "Les Léopards"

    LES LEOPARDS


    -1-

    Parmi les flots incertains

    Drakkar Viking au but lointain

    Brave la vague et le sort

    La victoire est au plus fort

    Sur le sang hurlez les beaux léopards d'or Le « Bau-kant » des normands sait braver la mort

    Au cœur de l'orage au brillant soleil

    L'étendard des Viking flotte dans le ciel

    -2-

    Telle la mauve là haut

    Sans bruit, l'étrave vend les flots

    Nous comblerons de trésors

    Le moindre habitant du port

    -3-

    Nous réservons nos chansons

    Pour la table et la maison

    En nous chacun saluera

    Ceux qui viennent du norrois

    -4-

    Le soir, la course finie

    Largue la voile, vient la nuit

    Lorsque s'endort le soleil

    De hardis rêves s'éveillent

    -5-

    Bientôt, brûle notre feu

    Au loin, résonne un chant joyeux

    Sur le drakkar, à sa tour

    Le yarl veille jusqu'au jour

  • Chant Normand consacré à la soupe à la graisse

    Chant de Valéry Pouillat 

     

     

    Cette soupe est un vrai trésor,

    Je ne connais pas la pareille,

    Enfin que vous dirais-je encore?

    C'est un nectar, c'est une merveille.

    J'ai goûté dans tous les pays

    Des plats très fins; amis je confesse

    Que dans ces mets qu'on dit exquis,

    Rien ne vaut ma soupe à la graisse.

  • Culture de Normandie:j' m'en vas en Irlaunde

    A matin, j' m'en vas en Irlaunde, en Irlaunde,
    mes amins.
    Qui faire mais qu' la mé seit trop graunde
    à treis lues d'ichin !

    Cap à horsier
    dé depis Carteret
    à la crique du jou.
    Ni la brunâle,
    ni les foêdrâles
    me ferount jammais poue !

    Mais que lé vent fô
    crêtisse le fllot
    dauns ses graundes vouéties,
    sus men baté,
    je launlurerai
    byin louen des côtis.

    Mais qué ne décessent
    les nuaées couoresses
    dauns l'anordaêtie,
    j'irai touot dreit
    et men sextaunt
    va touot dreit m'aindyi.

    Je vous ramènerai
    dauns mes apllets
    des caunchouns dé tcheu yeus,
    du port dé Cork,
    mouchiâos d'haddocks
    et dé houmards blleus.


    Mini-lexique :
    A horsier = vers le large / dé depis = depuis / crique du jou = aurore / brunâle = brume / foêdrâles = giboulées / crêtisse = hérisse / vouéties = rafales / launluraer = chantonner / cotis = falaises / couoresses = galopantes / anordaêtie = vent du nord / apllets = filets / mouchiâos = grande quantité.