Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chant de tradition paras

  • Chant Militaire-Chant des Paras

    "Le chant de tradition des parachutistes est inspiré d’un cantique béarnais dédié à Notre-Dame-du-Bout-du-Pont et chanté, d’après la légende, par Jeanne d’Albret en accouchant du futur Henri IV. Les paroles sont adaptées de la version créée pour les scouts routiers par le père Doncœur et publiées pour la première fois dans le recueil de Chant de Roland en 1927. Représentant les anciens dieux du tonnerre des mythologies celtes et nordiques, les parachutistes ont choisi saint Michel comme patron. L’archange est le chef des armées célestes, en se plaçant sous sa protection, les parachutistes veulent lui ressembler : « La mer s’est ébranlée et la terre a tremblé là où saint Michel est descendu du ciel », nous dit l’Offertoire de la messe du 8 mai qui lui est dédiée. Que ce patronage leur rappelle que le rôle du soldat n’est pas de porter la guerre et le désordre, mais de ramener la paix, disait François Casta quand il était aumônier au 1er B.P.C."

    (Thierry Bouzard, Anthologie du chant militaire francais)

    1. O Michel, patron des paras, trempe nos cœurs de hardiesse.
    Conduis nos pas joyeux, pour le devoir tout près de Dieu.
    Guide-nous dans les durs sentiers et garde-nous de nos détresses.
    O Michel, patron des paras, trempe nos cœurs de hardiesses.

    2. O Michel, ange chevalier, lave nos cœurs de nos rotures,
    Fais-nous loyaux et braves, bons aux petits à tous courtois,
    Pour servir fais-nous être prêts, et défend-nous de tout parjure,
    O Michel, ange chevalier, lave nos cœurs de nos rotures.

    3. O Michel, ange des guerriers, arme nos cœurs de sainte audace,
    Ta main trancha les cieux, arrache-nous aux camps des peureux,
    Laisse-nous résolus et fiers, sangle nos chairs dans les cuirasses,
    O Michel, ange des guerriers, arme nos cœurs de sainte audace.

    Hommage également à tous ceux de Dien Bien Phu (7 mai 1954)


    Dien Bien Phu (Pierre Schoendoerffer)