Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chanson de tradition

  • Culture de Normandie: Chant "C'est à Cherbourg"

  • Culture de Normandie: chanson «Au barbier qui la barbe oste! »

    1- Au barbier qui la barbe oste

    Qui la barb' ôta

    Et à la mode qui trotte

    Qui me la coupa

    D'argent il ne m'en coûta.

    Mais je lui payai chopine.

    Quand il scent mon origine

    Que j'étais Virois

    Et compagnon Gallois.

     

    2- Si je savais qu'en la sorte

    On me dust payer

    Je pendrais devant ma porte

    Bassin à barbier

    Et comm' un bon ouvrier

    Je dirais à tout le monde

    Las! Vous prie que je vous tonde.

    Je suis bon Virois

    Et compagnon Galois.

     

    3- Tout piètre plein d'avarice.

    Que je connaîtrais

    A sillons sans artifice.

    Je le tondrais

    Et le plus que je pourrais

    D'argent prendrais pour ma peine

    Pour mener boire chopine

    Quelque bon Virois

    Et compagnons Galois!

  • Chant tradi- Brassons bien partout carré



    [Re7]Au bras d'tribord arriè [Sol] re
    Brassons bien par [Re7] tout carré
    Nous somm's plein vent arriè [Sol] re.

    Au quai d'la Fosse est amarré (x 4)
    Le beau trois-mâts chargé de blé

    Joli marin, gentil gabier (x 4)
    Combien vendez-vous lvotre blé ?

    Pour vous la bell' c'est à gagner (x 4)
    Par trois nuits de partie carrée

    Joli marin, gentil gabier (x 4)
    J'connais pas la partie carrée

    La belle, je vous l'apprendrai (x 4)
    Dans un joli grand lit carré

    Joli marin, j'voudrais y aller (x 4)
    Dans ton joli trois-mâts carré

    La bell', sur le trois-mâts carré (x 4)
    On n'embarqu' pas d'poulies coupées

    D'San Francisco à Valparaiso (x 4)
    J'enverrai mon trois-mâts carré

    Dans un' tempête il a sombré (x 4)
    Le beau trois-mâts chargé de blé

    En talisman d'fidélité (x 4)
    Au quai d'la fosse est exposé

  • Chant Tradi- J'aime le vin



    Derrière chez nous y'a t'un village (bis)
    Il y a t'un homme de bien malade, j'aime le vin

    J'aime le vin, l'amour, mesdames, j'aime le vin

    Il y a t'un homme de bien malade (bis)
    Il n'a personne pour le guérir, j'aime le vin

    Il n'y a qu'une petite brunette (bis)
    Dedans sa main, elle tient un merle, j'aime le vin

    Et puis dans l'autre un rossignol (bis)
    Le rossignol a dit au merle, j'aime le vin

    Il faut aller en Angleterre (bis)
    En Angleterre, qu'irons-nous faire ? j'aime le vin

    Nous viderons des chaspignettes (bis)
    Des chaspignettes pis des carafes, j'aime le vin

  • chant tradi- L'amuseur de filles


    podcast
    Mon père me demande
    "Quel garçon prendrez-vous ?" (Bis)
    Notre voisin ! Notre voisin, mon père, notre voisin
    C'est lui que mon coeur aime ! (Bis)

    Notre voisin ma fille
    Ce n'est qu'un débauché ! (Bis)
    Un débauché ! Un amuseur de filles, nuit et le jour
    Toujours à la taverne (Bis)

    À la taverne mon père
    Tous les garçons y vont (Bis)
    Ils y vont tous, c'est pour y boire champagne et pour mieux savoir
    La pensée de ces filles (Bis)

    La pensée de ces filles
    Nous la connaissons tous (Bis)
    Venez ce soir, venez demain mon cher, venez ce soir
    Nous parlerons d'amourettes (Bis)

  • Chant tradi- La fille du boulanger



    Y a pas plus jolie fille, écoutez, que la fille du boulanger (bis)
    Ce soir après le souper, j'irai la demander ; J'irai lui parler,
    Ca sera pas long,
    Lui parler d'amour et bon bon bon, bon-on bon (bis)

    J'ai aperçu la belle, écoutez, sur le chemin des fées (bis)
    Vêtue de satin noir, ses blonds cheveux défaits ; J'ai vu voltiger
    Ses blancs jupons
    Sur ses deux pieds nus, et bon, bon, bon, bon-on, bon (bis)

    Longtemps je l'ai suivie, écoutez, la lune était levée (bis)
    C'est chez le père Simon que la belle s'est arrêtée ; Trois coups a frappés,
    Le vieux Grison
    L'a laissée entrer, et bon, bon, bon, bon-on, bon (bis)

    Je me suis approché, écoutez, la porte était barrée (bis)
    La belle et le vieux Simon se sont mis à chanter ; J'ai bien entendu
    A l'unisson
    Appeler les démons, et bon, bon, bon, bon-on, bon (bis)

    Puis le vent s'est levé, écoutez, je n'osais plus bouger (bis)
    Au son du violon, je les ai vus danser

    Une main s'est posée, écoutez, sur mon bras j'ai crié (bis),
    Je me suis retourné, mon coeur s'est arrêté ; "Suis-nous, mon garçon,
    Dans la maison"
    C'était les démons, et bon, bon, bon, bon-on, bon (bis)

    Là, ils m'ont fait danser, écoutez, danser boire et chanter, (bis)
    Quand le jour s'est levé, la belle m'a embrassé

    Y a pas plus jolie fille...

  • Chant tradi- J'entends le moulin


    podcast Refrain
    J'entends le moulin
    Tique, tique, taque
    J'entends le moulin, taque.

    Mon père a fait bâtir maison
    J'entends le moulin taque
    L'a fait bâtir à trois pignons
    Tique, tique, tique, taque.

    Sont trois charpentiers qui la font,
    J'entends le moulin taque,
    Mais le plus jeun', c'est mon mignon,
    Tique, tique, tique, taque.

    Qu'apportes-tu, mon p'tit fripon?
    J'entends le moulin taque
    C'est un pâté de trois pigeons
    Tique, tique, tique, taque.

    Asseyons-nous et le mangeons
    J'entends le moulin taque
    En s'asseyant, il fit un bond
    Tique, tique, tique, taque.

    En s'asseyant, il fit un bond
    J'entends le moulin taque
    Qui fit trembler mer et poissons
    Tique, tique, tique, taque.

    Qui fit trembler mer et poissons,
    J'entends le moulin taque
    Et les cailloux qui sont au fond
    Tique, tique, tique, taque.

  • Chant tradi- la fille du geôlier



    C'était la fille d'un geôlier
    Grand Dieu qu'elle est donc belle
    Elle est jolie comme le jour
    Un prisonnier lui fait l'amour

    De grand matin elle s'est levée
    S'en va de chez son père
    Sous l'oreiller de son lit
    Les clefs de la prison a pris

    "Sortez,sortez de la prison
    Ô Pierre, mon ami Pierre
    Sortez, sortez de la prison
    Les portes en sont à l'abandon"

    Ils étaient assis sur un banc
    C'est pour causer ensemble
    Il tourne la tête par derrière lui
    C'est le bourreau qu'il voit venir

    "C'est aujourd'hui qu'il faut mourir
    Françoise, ma mie Françoise
    Prends l'anneau d'or qu'j'ai à mon doigt
    Un autre amant te reviendra

    Un autre amant n'me viendra pas
    Que Pierre, mon ami Pierre
    Un autre amant n'me viendra pas
    J'aimerais mieux mourir dans tes bras"

    Et le juge a dit au bourreau :
    "Grand Dieu ! Quel dommage !
    Habillons-les et marions-les,
    Et que ça n'en soit plus parlé !"