Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

château de carel

  • Ville de Normandie: Saint-Pierre-sur-Dives

    L'agglomération s'est formée autour du monastère de dénédictine fondé au XI ème siècle par Lesceline, femme du comte Guillaume II, fils de Richard Ier duc de Normandie.

     

    Il subsiste de cette abbaye, une partie des Bâtiments Conventuels édifiés au XVIII ème siècle par les moines de Saint-Maur, ainsi que l'église abbatiale devenue église paroissiale.

     

    L'église: Une première église abbatiale avait été élevée au XI ème siècle. Elle fut détruite en 1105 par l'armée d'Henri Ier d'Angleterre, au cours de la lutte qui l'opposa à son frère Robert Courtheuse.

    Ce même Henri Ier contribua bientôt par des donations à la reconstruction d'une nouvelle église. C'est cette église que l'on peut encore voir avec sa haute façade encadrée de deux tours, sa triple nef, son transept surmonté à la croisée d'une épaisse tour carrée, son abside entourée d'un déambulatoire à cinq chapelles rayonnantes.

     

    Les travaux devaient durer plusieurs siècles. De la première campagne du XII ème siècle, on peut dater! La tour sud-ouest, ainsi que la porte basse décourée de bâtons brisés qui s'ouvre sur le bas-côté septentionale. Le reste date du XIII ème siècle. Au XIV ème on refit la façade occidentale et le clocher. La baie qui surmonte le portail est de la fin du XV ème siècle, ainsi que les parties hautes de l'édifice, au-dessus du triforium.

     

    la Salle capitulaire

    Sur le flanc sud de l'église se trouve la Salle capitulaire datant du XIII ème siècle; elle est de plan rectangulaire et ses voûtes retombent sur une file de trois colonnes monocylindriques surmontées de chapiteaux à crochets. Trois fenêtres en plein cintre l'éclairent. Au-dessus de la voûte, il y a un étage éclairé par trois fenêtres en arc brisé.

     

    Ce remarquable ensemble architectural est complété par les belles stalles en bois sculpté du XVI ème siècle qui garnissent le choeur et surtout par le célèbre carrelage du XIII ème siècle en terre émaillé. Il dessine un carré dans lequel s'inscrivent neufs cercles concentriques décorés de lions, d'aigles bicéphales, de griffons ailés, de fleurs de lys, d'enroulements dans des tons jaunes, rouges et noirs.

     

    Les Halles

     

    Elles datent du XIII ème siècle, remaniées au XV ème, elles sont parmie les plus belles et les plus grandes qui nous soient restées de cette époque. Leur immense toit à double rampant semble écraser les murs latéraux. Les pignons sont épaulés de contreforts à ressauts qui encadrent à l'étage deux étroites baies. Ils sont percés de trois portes en arc brisé qui correspondent à la charpente. Très abîmées durant la seconde guerre mondiale, ces halles ont été restaurées par le service des Monuments Historiques.

     

    Le château de Carel

     

    Aux environs de Saint-Pierre-sur-Dives, le château de Carel présente les caratéristiques d'une noble construction du XVII ème siècle. Entouré de douves, il est composé d'un corps de logis avec deux ailes en retour. En élévation, il comprend un rez de chaussé et un étage auquel s'ajoutent des lucarnes prolongeant les hautes fenêtres de l'étages. Celui-ci est séparé du rez-de-chaussée par des bandeaux de briques. L'appareil en brique et en pierre souligne les travées.

    Si ces dispositions semblent indiquer une construction du XVII ème, certains détails dans le décor extérieur et intérieur font supposer que des remaniements ont été exécutés vers le milieu du XVIII ème. C'est de cette époque que datent la rampe de l'escalier.