Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cantique

  • Chant de noël normand: Les bein bouonnes bêtes

    Jésû, not' Saûveux, l'Jour dé Noué,
    dans eune vielle êtabl'ye i' fut né
    auve les bein bouonnes bêtes à l'èrgarder:
    Jésû, not' Saûveux, l'Jour dé Noué.

    Mé, dit l'ânon ès longues ouothelles,
    j'portis sa méthe, Mathie la belle
    souos l'caud solé epis l's êtailes,
    mé, dit l'ânon ès longues ouothelles.

    Mé, dit la vaque couleu dé myi,
    j'lî baillis man tro pouor lé couochi
    épis man fain pouor s'n ouothilyi,
    mé, dit la vaque couleu dé myi.

    Mé, dit la brébis ès cônes corlées,
    j'lî baillis d'ma laine pouor san blianket,
    d'la laine pouor l'enfliuber au liet,
    mé, dit la brébis ès cônes corlées.

    Mé, dit la colombe, blianche coumme la né,
    j'fis coucouroux pouor lé bèrchoter,
    j'fînmes coucouroux, ma douoche et mé,
    mé, dit la colombe, blianche coumme la né.

    Les bein bouonnes bêtes, bénites et belles,
    racontent châtcheune sén alibèle:
    coumme dans l'êtabl'ye si néthe et vielle,
    il' atchilyîtent Emmanuel.

    Jésû, not' Saûveux, i' fut né
    dans eune êtabl'ye lé Jour dé Noué,
    auve les bein bouonnes bêtes à l'entouother:
    Jésû, not' Saûveux, i' fut né.