Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

campagne normande

  • Culture de Normandie: Les Petits Paysans d'Eugène Le Mouel

    Les petits paysans, bruns sous leurs blouses blanches,

    Reviennent de l'école et courent, très heureux

    D'enjamber le soleil qui passe entre les branches,

    Semant des plaques d'or l'herbe des chemins creux,

    Les petits paysans bruns sous leurs blouses blanches.

     

    Les buissons ont des nids, et les fossés, des fraises...

    On déniche les oeufs, on remplit les paniers

    Pour les petites soeurs, qui vont être bien aises,

    Ce soir, sur le gazon, à l'ombre des pommiers,

    De regarder les oeufs et de manger les fraises.

     

    Les vaches vont rentres, les bonnes vaches rousses,

    Lentement, faisant peur aux canards étourneaux,

    Avec le cou tendu, broutant les jeunes pousses,

    Et frottant leur museau rose sur les rameaux,

    Quand elles vont rentrer les bonnes vaches rousses.

     

    Les garçons de la ferme, étendus dans la paille,

    Le chapeau sur les yeux, siffleront un refrain,

    Et le chat, accroupi sur un pan de muraille,

    Guettera les oiseaux qui picorent du grain

    Près les garçons de ferme étendus dans la paille.

     

    Commes ils vont bien dormir sous les rideaux à fraises.

    Les petits paysans et leurs petites soeurs!

    Et pendant que le chien rodera sous les chaises,

    Ils vont rêver qu'ils sont près des pommiers en fleurs,

    Qu'ils dénichent des oeufs et qu'ils mangent des fraises.

    (dans cette strophe: le terme fraise a deux sens différents. Le premier parle de rideaux bordés de volants plissés. Le dernier parle de celles qui se dégustent)

     

    C'est ainsi tous les jours! On court après les poules...

    On cueille des bleuets et des coquelicots...

    On va sur les versants rouler comme des boules...

    A force de chanter on lasse les échos;

    Et sous les plants ombreux on court après les poules!

     

     

    Qu'ils dénichent des nids et qu'ils mangent des fraises,

    Et qu'ils soient bien heureux, les petits paysans!

    Ici-bas, il en est beaucoup qui seraient aises

    De s'arracher un jour à la torpeur des ans,

    Pour dénicher des nids et pour manger des fraises!