Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

camille cé

  • Culture de Normandie:Rouen par Camille Cé

    « Te voici, ma ville aimée, au soir qui tombe avec tes clochers gris trouant les brumes grises; mon enfance m'attend sous un porche; aux églises dorment mes vieux secrets mieux cochés qu'en des tombes. Tes printemps font jaillir leur sang rose en pétales pour refleurir ton front lourd de siècles et las, et sous les cintres des pommiers, au ciel lilas, fusent ta flèche et des deux tours, à Cathédrale.»

     

    «Rouen! Tu peux dresser hautainement la tête, lourde de gloire, avec tes clochers en fuseaux, ton beffroi, tes palais aux gâbles qui fleuronnent, tes vingt tour dans le soir incendie les couronnes et ta flèche de fer palpitante d'oiseaux.»

    Camille Cé (né à Rouen en 1878)