Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

calvados

  • Patrimoine de Normandie : L'église Saint-Martin de Langrune-sur-Mer

     

     

    Commencée au XIIème siècle et terminée seulement au XIIIème siècle. Elle semble disproportionnée par rapport à la population actuelle de la commune, mais jadis Langrune fut un grand port de pêche et aussi un grand port de commerce, les navires faisant route vers Le Havre avec leurs cargaisons de colza ou de blé.

     

    Le clocher est haut de soixante-cinq mètres et doté de deux étages.

     

    L'église fut classé en 1840 aux Monuments Historiques. Elle abrite les reliques de Saint-Hélidor (un martyr du IXème siècle qu'est à l'origine d'un pèlerinage).

     

     

    On peut voir une copie d'une huile sur bois représentant une Vierge à l'enfant et Saint Jean le Baptiste. L'original de ce tableau est conservé en mairie pour plus de sécurité. Ce tableau a été légué à la paroisse par Madame Goldber en 1895 et il est maintenant la propriété de la commune.  

  • Un singe en Hiver et le village de Villerville dans le Calvados.


     

     

    L'adaptation cinématographique du roman du hussard qu'était Antoine Blondin, « un Singe en Hiver » a été tournée dans ce village de la « Côte Fleurie » durant l'hiver 1961 par Henri Verneuil.

     

    Fidèle au roman de Blondin, le film raconte l'histoire d'un ancien buveur, joué par Jean Gabin, menant une vie rangée d'hôtelier jusqu'à l'arrivée d'un parisien bien décidé à diluer ses tracas dans l'alcool, joué par Jean-Paul Belmondo. Le second fait replonger le premier dans la boisson.

     

    Bien sûr Villerville est renommé dans le film Tigreville. On voit aussi dans le film la gare ferroviaire de Deauville qu'est construite en style néo-normand.

     

    Les dialogues du film sont du grand Michel Audiard.

     

     

    L'office du tourisme de Villerville a créer un parcours piétonnier suivant certains lieux mythiques du film.  

  • Paysages de Normandie : Château de Fontaine-Henry

    Fontaine-Henry_Facade.jpg

     

    Le château actuel montre l'évolution de l'architecture de la première à la seconde Renaissance Normande.

     

    Le pignon sud date du XV ème siècle et la partie droite de la façade Ouest gardent le souvenir du Gothique.

     

    Les murs, couronnés de balustrades et d'une lucarne ouvragées, se couvrent de croisillons de pierre et de fines courbes et contrecourbes flamboyantes autour des fenêtres à meneaux.

     

    Dans la troisième partie, d'une élégance presque Classique, colonnettes et corniches soulignent sobrement les volumes.

     

    Enfin vient le grand Pavillon datant de l'époque de François Ier. Cet imposant bâtiment carrée, au toit colossal percé d'une impressionnante cheminée, est flanqué sur un angle d'une tourelle et sur l'autre d'une autre tour surmontée d'un immense éteignoir pointu.

     

    Le site officiel : http://www.chateau-de-fontaine-henry.com/index.htm

  • le mot normand: Danche

    Le mot normand « Danche » veut dire danse.

     

     

    A mord pus à la danche qu'à l'ouvrage.

     

    Dicton originaire de la ville de Fleury (anciennement ce village s'appelait : Allemagne) dans le Calvados

     

    «Prêtre qui danche ;

    Poule qui chante,

    Fille qui sait le latin,

    Font mauvais Fin. »  

  • Dictons normands du mois de septembre

     

    • Mois de septembre pluvieux, an fructueux

    • Septembre se nomme le mai de l'automne.

    • Pluie de Saint Gilles ruine les glands

    • En septembre, s'il tonne la vendange sera bonne.

    • En septembre pluie fine est bonne pour la vigne

    • En septembre, il fait bon être tout le jour dans la campagne.

    • En septembre, si l'osier fleurit le raisin mûrit.

    • En septembre sois prudent, achète bois et vêtements.

    • À la Sainte Croix, cueille tes pommes.

    • De Sainte Croix à Saint Michel, la pluie va dévaler du ciel.

    • Si Saint Renaud est pluvieux suivent neuf jours dangereux.

    • Froid de Sainte Nadège annonce pour bientôt la neige.

    • Quand vient la Saint Matthieu, l'été adieu :

    • A la Sainte Justine, toute fleurs'incline.

    • Étoiles filantes en septembre, tonneaux trop petits en novembre.

    • Pluie de Saint Michel sans orage, d'un hiver doux est le présage.

    • La Saint Jérôme venue, sors ta charrue

  • Venez nous suivre sur notre page Facebook.

    Normandie, eure, seine-maritime, orne, cotentin, calvados, les cinq départements normand, réunification,


    Bonjour vous avez du remarquer que le rythme de publication s'est ralenti via le blogue. Nous cherchons des nouveaux sujets d'articles sur la Normandie. 

    Nous continuons cependant de parler et de promouvoir la Normandie via notre page facebook


  • Personnalité de Normandie: Charles-Louis Mozin

    Bien que né à Paris en 1906; Charles-Louis Mozin est l'un des premiers artistes à travailler sur les bords de la Touques et à Trouville.

    Charles-Louis Mozin, Calvados, Honfleur, Trouville, Normandie, paysage de normandie, peintre de marine,

    Marine et villas sur la Plage, huile sur bois, se trouvant

    au musée municipal de Trouville.


    Ce peintre de marine, continue la perfection vernissée des artistes hollandais.Il a été en Belgique et en Hollande pour étudier les maîtres du XVII ème siècle. Dès 1824, il utilise la lumière changeante des paysages du bord de mer.

     

    Il présente « Extérieur du Port de Dieppe » au Salon en 1824.

     

    Mozin s'inspire toute sa vie de Trouville et des marais alentour mais il travaille aussi à Honfleur.

    Il consacra d'ailleurs une centaine de gravures de Trouville et ses environs, qui décrivent les plages normandes à cette époque.

    Exposant régulièrement au Salon jusqu'en 1861.

    Il est mort à Trouville en 1862.  

  • Personnalité de Normandie: Albert de Balleroy

     

    Il est né à Igé dans l'Orne en 1828. Il est élève à Paris du peintre animalier Jules-Léonard Schmitz.

     

    Balleroy se fait un spécialiste des scènes de chasse et de peinture animalière.

     

    Il expose au Salon à partir de 1853 et réalise de nombreuses gravures pour Cadart.

     

    À la fin de sa vie, il mène une carrière politique. Il sera maire de Balleroy près de Bayeux et il sera aussi député du Calvados pendant quelques mois en 1871.  

  • Village de Normandie: Sainte-Marie aux Anglais.

    sainte-marie aux anglais.jpg

     

    La chapelle de ce village date des années 1160 à 1180.

    sma04.jpg

    à l'intérieur, des Fresques , témoignent de l'art pictural des XII ème et XIII ème siècles en Normandiue.

     

    Elles évoquent:

    cene5.jpg

    • L'Histoire du Christ et de la Vierge 

    • L'Histoire de Saint Jean le Baptiste

    • sma03.jpg

    • L'Histoire des Croisades.

     

    La palette de couleurs utilisée pour ces fresques est réduite: ocre, jaune et rouge. Elles sont posées sur un mortier de deux couches de sable et de chaux.

     

    L'ordonnance de l'église est simple: trois travées, une voûte en charpente. Le choeur, qui se trouve plus bas que la nef, est voûté en croisée d'ogives et possède deux travées.

  • Idée de Lecture: 3 balades à Honfleur -

     

    ballade honfleur.jpg

    3 balades à Honfleur -
    Collection « Instant de voyage »

    Auteurs : Elisabeth Lecluze et Richard Beauchet


    Illustrations : nombreuses aquarelles
    N° ISBN : 978-2-912454-30

    Présentation : Au fil des pages, les aquarelles d'Elisabeth Lecluze vous emmènent dans les rues et les ruelles de la si charmante ville de Honfleur.
    Grâce aux dialogues entre le vieil Emile et sa petite-fille Charlotte, l'auteur, Richard Beauchet, vous fait croiser en chemin l'histoire de Samuel de Champlain, des artistes Erik Satie, Eugène Boudin, Alphonse Allais et les autres, sans oublier les artisans de la mer. Emile aime sa ville et la décrit avec ses mots tout droit sortis du parler des pêcheurs honfleurais.
    Les trois parcours présentés dans ce carnet de balades, enrichis de rappels historiques et d'anecdotes, s'appuient sur une documentation fouillée dont les sources principales ont été les archives de la ville et la médiathèque de Honfleur.