Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bombardement allemand

  • Histoire de la Normandie: Le 8 Juin 1940 à Vernon

    Vernon regroupe, un Centre d'organisation automobile et hippomobile, un Centre d'artillerie prévu pour les formations de 7 corps d'armées, un Centre d'Instruction pour les Sous-Officiers et les Officiers artilleurs. Ils sont situé au Parc du Matériel, lieu d'implantation des « Cartoucheries Brandt »

     

    Vernon en ce début de Juin 1940 revêt une grande importance militaire.

     

    À cette intense activité industrielle et militaire, s'ajoute depuis quelques jours, le passage continuel de milliers de réfugiés fuyant les combats du Nord et de la Picardie. C'est sur cette ville surpeuplée et de surcroit en plein jour de Marché que le samedi 8 Juin à 10 heures, que les avions allemands lancent leurs premières bombes.

    Dans le fracas des explosions, à la Caserne, et sur les Places d'Armes et du Vieux-Marché, on relève les premières vicitmes de cette attaques sur des civils.

     

    La ville subit un autre bombardement à 14 heure, la ligne ferrée Paris-Le Havre est coupée à la hauteur de l'Avenue des Capucins et l'Usine Wonder brule: on dénombre de nouveaux morts civils et militaires. À 19 heure, 3ème bombardement avec des engins incendiaires cette fois-ci: tout le centre-ville brûle. La population fuit dans les bois.

     

     

    Dans la nuit nouvelles attaques aériennes à la lueur des incendies. Le dernièr raid a lieu à 7 heure le dimanche 9 juin et parachève la destruction du quartier commerçant.

     

    Bilan: 124 civils tués et 71 militaires tués. 251 maisons détruites, 374 maisons endommagés.

     

    Des rues entièrement démolies:

     

    • rue aux Huiliers

    • rue du Soleil

    • rue Saint Jacques

    • rue Gloriette

    • rue des Pontonniers

    • une bonne partie de la rue Carnot.