Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

berville

  • Circuit Pont-Audemer Nord et Marais Vernier

    Circuit de 96 kilomètres.  

     

    • Toutainville: se nommait Viana durant l'époque Gallo-Romaine, doit son nom actuel à Turstein, seigneur du lieu.

    • Foulbec: Eglise des XII ème, XIII ème et XV ème siècle. Portail de style Roman. If de sept mètres de circonférence.

    • Saint-Maclou: Eglise des XI ème et XII ème siècles. Château du XVIII ème siècle.

    • Beuzeville: Localité datant de l'époque Mérovingienne. Renommée dès le XV ème siècle pour son cidre et « ses filles qui passaient pour être les plus belles de la région » d'où le dicton: « elle a une taille de Beuzeville. ». église du XIII ème siècle.

    • Manneville-la-Raoult: église du XII ème siècle. Portail de style Roman.

    • Fiquefleur: église de style Roman. Suivre la départementale 312, route côtière avec de nombreux panoramas.

    • Berville: Eglise avec choeur du XIII ème siècle et nef remaniée au XVIII ème siècle. Point de vue sur l'estuaire de la Seine.

    • Bouquelon: église des XII ème et XIV ème siècle. Ici nous sommes au coeur du « Marais-Vernier »Tourner à gauche, longer la « Grande Mare » et gagner Sainte-Opportune-la-Mare.

    • Trouville-la-Haule: église, nef en partie du XI ème siècle et choeur du XII ème.

    • Quillebeuf: clocher, nef et portail du XI ème siècle, choeur du XVI ème siècle. Château du XVI ème siècle. Maison dite de « Henri IV » de style Renaissance.

    • Saint-Samson-de-la-Roque: phare dominant du haut de la falaise de 124 mètres le « Marais-Vernier ». Doit son nom au monastère qui, au VI ème siècle fut fondé sur le lieu même où Saint Samson délivra le pays d'un horrible serpent qui le dévastait. Il ne reste aucune trace de ce monastère. Du haut de la falaise on découvre le « Marais-Vernier », le Pont de Tancarville, Le Havre et la Baie de Seine.

    • Marais-Vernier: Eglise du XII ème siècle. Point de départ de « La Digue des Hollandais », ainsi nommée en souvenir des pionniers d'origine hollandaise, spécialistes des polders qui ont commancé l'assainissement de cette région autrefois complètement marécageuse, et même recouverte à marée haute par les eaux de la mer.