Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

avranches

  • Visite Historique d'Avranches

    Site remarquable dominant la mer. Cité des celtes Abricantes devenue ville celto-romaine, elle est rattaché au Duché de Normandie en 933. Il ne reste que le donjon du château médiéval. La cathédrale Saint-André qui fut le siège de l'importante école épiscopale où au XI ème siècle, Lanfranc et Anselme enseignaient n'existe plus.

     

    La ville a été détruite au trois quarts lors des bombardements de la seconde guerre mondiale.

     

    Place Valhubert: La statue du général du Premier Empire Valhubert par Pierre Cartellier faisait partie de la commande de huits statues des généraux d'Empire faite par Napoléon Ier qui devaient orner le pont de la Concorde à Paris. Lors de la Restauration des Bourbons, les statues n'ont pas été installées et ont été envoyées dans la province natale de chaque généraux. Celle du Général Valhubert a été inaugurée en 1832.

     

    Rue d'Office: ancien évêché qui sert actuellement de musée, salle du XIII ème siècle.

     

    Rue de Lille: Maison dite du Doyennée datant des XII ème et XIII ème siècles.

     

    Place d'Estouteville: salle du Scriptorial qui sert de Musée des Manuscrits du Mont Saint-Michel.

     

    Eglise Saint-Gervais: Construite entre 1843 et 1863 dans les styles Néo-Renaissance et Néoclassique par François Cheftel.

     

    Eglise Notre-Dame-des-Champs: Construite entre 1863 et 1892 en style Néo-Gothique par Nicolas Théberge, natif de la ville.

  • Légende de Normandie: Les raz de marée de l'anse d'Avranches

    source: poème du Chroniqueur Guillaume de Saint-Pair 

     

    Dessous Avranches vers Bretaigne

    Qui tous temps fut terre grifaine

    Est la forêt de Quokelunde

    Dunt grant parole est par le munde,

     

    Ceu qui or est mer et areine

    En icel temps est forest pleine

    De maint riche venaison

    Mes ore il not li poisson

    Dune peast l'on très bien aller

    Ni es tu est jà crendre la mer,

    D'Avranches dreit à Poëlet

    A la cité de Ridolet

    En la forest avait un Mont...

     

     

  • Culture de Normandie: La Granvillaise de Victor Chesnais

    En regardant sa blanche bavolette

    Et ses grands yeux au fond du capot noir,

    Dirait-on pas un lutin qui vous guette

    Lorsque rieuse elle passe le soir,

    La reine envierait son corsage,

    La rose jalouse son teint,

    Et le rossignol au bocage

    Imite son joyeux refrain.

     

    Refrain

     

    Ah!Ah!Ah!Ah!Ah!Ah!Ah!Ah!

    C'est la Granvillaise

    Fleur de la Falaise

    Ah!Ah!Ah!Ah!Ah!Ah!Ah!Ah!

    C'est la Granvillaise

     

     

    C'est un démon fait de la peau d'un ange

    Et son esprit n'a dégal que son coeur,

    Qu'un vieux richard lui conte un louange,

    Elle lui rit au nez d'un air moqueur.

    Mais qu'on lui parle de misère,

    De veuve en pleurs et d'orphelins,

    Son rire se change en prière,

    Au pauvre elle porte son pain.

     

    Mais elle est fière et, ne vous en déplaise,

    Cette fierté lui sied, on ne peut mieux

    Ainsi qu'un duc et pair, la Granvillaise,

    Avec orgueil peut compter ses aïeux,

    Car elle a gardé la mémoire

    De ce que fut son vieux rocher

    Ce fut Granville la Victoire,

    Notre sang ne peut déroger.

  • Paysages de Normandie:Le Sud-Cotentin

    A l'extrémité du Bocage Normand, Coutances est la capitale religieuse et historique du Cotentin. Sur la colline, sa cathédrale Notre-Dame repose sur des fondements romans et s'élève, très haut, dans ses élans gothiques admirables. La vocation spirituelle de la ville se retrouve dans nombre d'édifices; vous découvriez avec délices ses demeures anciennes, ses hôtels particuliers, ses parcs et jardins, sans oublier en mai, le Festival Jazz sous les Pommiers.


    Autour de Coutances, les abbayes d'Hambye et de Lessay ont belle allure dans leurs havres de verdure. Les foires et les marchés se succèdent sur le calendrier faisant la part belle aux produits locaux.


    Villedieu-les-Poêles nous emmène au pays des cloches et des cuivres. Sa réputation n'est plus à faire, sa tradition remonte au XIII ème siècle. Au fond des cours et dans les rues pittoresques s'expose cet art du métal pratiqué dans l'atelier du cuivre, la maison de l'étain et la célèbre fonderie de Cloches Corneville-Havard. La dentelle, les horloges et les meubles normands livrent aussi leurs secrets ancestraux dans des musées originaux.


    Il est temps de rejoindre Granville, passerelle naturelle pour les îles Chausey, Sercq, Jersey et Guernesey. La Haute-Ville historique et fortifiée garde en mémoire l'époque où les granvillais partaient pour la pêche à la morue et se lançaient à l'assaut des mers. Plus moderne, la Basse-Ville se déploie autour du port dédié au commerce, à la pêche et à la plaisance. Douceur du climat, hôtels et casino en font depuis longtemps d'elle, une station balnéaire appréciée.


    En longeant la route côtière qui mène à Pontorson, la silhouette charismatique du Mont Saint-Michel se dessine dans toutes ses perspectives.


    Avranches recèle quelques trésors inestimable, dont les manuscrits du Mont, datant de plus d'un millénaire. Du haut de son belvédère, peuplé d'héliotropes et de cèdes du Liban, le jardin des plantes offre une vue admirable sur la baie.


    Enfin voici le Mont Saint-Michel, sur les pas de Victor Hugo, le nez en l'air, vous découvrirez la Grande-Rue et les chemins de onde, jusqu'à l'église abbatiale et son escalier en dentelle. Il vous faudra gravir 300 marches (et avec elles une épopée de treize siècles!) Pour atteindre le sommet et l'archange Saint-Michel, en habits bronze, terrassant le dragon.

     

    La Bretagne est à deux pas. De l'autre côté du Couesnon.

  • Ville de Normandie: Avranches

    par Caroline

    Avranches, place forte commandant la côte normande depuis le Haut moyen-âge, devint vers le VIème siècle, le siège d'un évêché où s'illustra saint Aubert, premier ermite du Mont Saint-Michel.

    C'est à la biliothèque de la ville que sont conservés les précieux manuscrits de l'abbaye.

    Aucun monument, témoin de ce passé, n'est parvenu jusqu'à nous.

    Le château, qui tient contre Henri IV à la  fin des guerre de Religion, fut détruit en 1590 par l'artillerie du Duc de Montpensier.

    La cathédrale romane, construite à la fin du XIIème siècle, et devant laquelle, en 1172, Henri II d' Angleterre fit amende honorable de l'archevêque Thomas Beckett, n'était plus qu'une ruine à la Révolution de 1789. Elle fut rasée au début du XIXème siècle.


    C'est par son Jardin des plantes qu' Avranches est célèbre. C'est l'ancien jardins des Capucins où l'on a réédifié, au milieu de pelouses et parterres en terrasse, le portail roman de l' ancienne chappelle Saint-Georges de Bouillé.

    On y découvre jusqu'aux côtes bretonnes l'admirable développement de la baie du Mont.

    Avranches a depuis la campagne de Normandie de 1944, un autre titre de gloire. C'est par la prise de la ville que fut rendue possible la percée qui permit à la IIIème armée Américaine du général Georges Patton de s'ouvrir un passage vers le sud et la Bretagne et de déborder l'armée allemande qui fut enfermée dans la poche de Mortain-Falaise.

  • Ville de Normandie: Avranches

    par Caroline

    Avranches, place forte commandant la côte normande depuis le Haut moyen-âge, devint vers le VIème siècle, le siège d'un évêché où s'illustra saint Aubert, premier ermite du Mont Saint-Michel.

    C'est à la biliothèque de la ville que sont conservés les précieux manuscrits de l'abbaye.

    Aucun monument, témoin de ce passé, n'est parvenu jusqu'à nous.

    Le château, qui tient contre Henri IV à la  fin des guerre de Religion, fut détruit en 1590 par l'artillerie du Duc de Montpensier.

    La cathédrale romane, construite à la fin du XIIème siècle, et devant laquelle, en 1172, Henri II d' Angleterre fit amende honorable de l'archevêque Thomas Beckett, n'était plus qu'une ruine à la Révolution de 1789. Elle fut rasée au début du XIXème siècle.


    C'est par son Jardin des plantes qu' Avranches est célèbre. C'est l'ancien jardins des Capucins où l'on a réédifié, au milieu de pelouses et parterres en terrasse, le portail roman de l' ancienne chappelle Saint-Georges de Bouillé.

    On y découvre jusqu'aux côtes bretonnes l'admirable développement de la baie du Mont.

    Avranches a depuis la campagne de Normandie de 1944, un autre titre de gloire. C'est par la prise de la ville que fut rendue possible la percée qui permit à la IIIème armée Américaine du général Georges Patton de s'ouvrir un passage vers le sud et la Bretagne et de déborder l'armée allemande qui fut enfermée dans la poche de Mortain-Falaise.

  • Histoire de la Normandie:L'Opération Luttïch

    A Mortain se déroula une offensive allemande décisive qui aurait pu retarder considérablement la victoire. Hitler donna l'ordre au maréchal von Kluge d'attaquer vers l'ouest pour couper l'armée américaine en deux dans le goulot d'Avranches.


    Par chance, le 2 août 1944, son message fut intercepté par hasard et décodé par un simple radio de l'armée américaine. L'offensive allemande était fixée au 6 août. L'info parut suffisamment importante pour être transmise à Churchill et au QG d'Eisenhower.


    Et c'est là que se situe un gag incroyable: les doutes sur l'efficacité de l'offensive émis par von Kluge et les réponses cinglantes de Hitler furent toutes interceptées opar les alliés. Ils purent suivre en direct les contradictions de l'état-major ennemi.

     

    Lire la suite