Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

aumale

  • Culture de Normandie: Chant de quêtes des enfants d'Aumale

    Au premier jour de l'An

    Nous allons voir les dames

    Et chantons doucement

    O! Charitables dames

    Donnez!

    Au gui si vous voulez

    Nous attendons vos Libéralités!

     

    De bons petits gâteaux

    Avec des tartelettes

    Sont d'assez beaux cadeaux

    Pour de jeunes fillettes

    Donnez

    Au gui n'el si vous voules

    Nous attendons vos Libéralités!

     

    De pommes et de nois

    Notre besace est pleine.

    Ça nous casse la voix

    Mais nous crions sans peine

    Donnez

    Au gui n'el si vous voules

    Nous attendons vos Libéralités!

     

     

    Si vous n'voulez rien nous donner

    Ne nous faites pas attendre

    Il fait si grand froit c't'hiver

    Que mon camarade en tremble

    Si vous n'voulez rien nous donner

    A vot'port' nous allons pisser!

  • Villes de Normandie: Aumale

    En 988, Arnould, comte de Flandre, cède le pays d'Aumale au duc de Normandie, Richard Ier.

    En 996, Guérinfroy, premier seigneur d'Aumale, fonde un premier château et une collégiale qui deviendra par la suite l'Abbaye Saint-Martin d'Auchy, aujourd'hui détruite.

    En 1063, la seigneurie est érigée en comté et passe à la Maison de Champagne.

    En 1196, la ville est prise par les troupes françaises de Philippe-Auguste.

    En 1342, le comté passe à la Maison de Lorraine par le mariage de Marie d'Harcourt avec Antoine de Lorraine, comte de Vaudémont.

    En 1545, le comté est érigé en Duché-Pairie.

    En 1631, le Duché passe à la Maison de Savoie par le mariage d'Henri de Savoie avec l'héritière du duché.

    En 1686, Louis XIV achète le Duché aux Savoie pour le donner au Duc du Maine.

    Le Duché passe ensuite dans les mains du Louis de Bourbon-Penthièvre, puis au Duc d'Orléans. Le quatrième fils du Roi des Français, Louis-Philippe d'Orléans a porté le titre.

     

     

    Eglise Saint Pierre et Saint Paul: Reconstruite à partir de 1508. Le choeur et le transept ont été achevés au milieu du XVI ème siècle. La Nef a été achevée vers 1610, remaniée entre 1889 et 1893 par Lucien Lefort. L'église a été endommagée en 1940. La chaire est ornée des figures des évangélistes, d'apôtres, elle date du XVII ème siècle et elle a été remaniée au XIX ème siècle.

     

    L'Hôtel de Ville: C'est un hôtel particulier du XVI ème siècle, acheté par la commune en 1752.

     

    Le Château: situé à l'emplacement duchâteau construit par Guérinfroy. Du château construit à partir de 1642 pour le Duc de Nemours et d'Aumale, il reste les douves, un gros pavillon sur la droite et au fond de la cour, un pavillon dit corps de garde, qui est de toute évidence l'entrée primitive du château, et qui par sa qualité, témoigne de l'intérêt que devait avoir le château du XVII ème siècle.

  • Paysages de Normandie:la région de Neufchâtel

     

    par Caroline

    Neufchâtel, autrefois le pays de la guerre, aujourd'hui le pays de l'abondance; canton fertile qui renferme dans son enceinte de verdure Blangy, Grandcourt, Saint-Saëns;

    Saint Saëns la normande et la belle; Gournay la fertile, et tant de ruisseaux au doux murmure, tant de fontaines salutaires: la Béthune, la Bresle, l'Epte, les eaux de Forges.


    La vallée de Forges est un jardin pittoresque, rien n'y manque: les fleurs d'hier et les vieux arbres, l'ombre et le soleil, les frais sentiers...


    Aumale l'industrieuse, après avoir été la guerrière se repose de sa gloire passée par un travail assidu; la première, elle a enseigné à la Normandie l'art de fabriquer les étoffes de laines: les serges, les toiles, les filatures ont remplacé les armures, les bruits de guerre, les soldats armés, les batailles;dans ces villages arrosés de tant de sang, le laboureur promène sans se douter de la guerre qui a passé là...