Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

allée couverte

  • Paysages de Normandie:l'allée couverte de Dampsmesnil

    allecouv.jpg
    L'ALLEE COUVERTE DE DAMPSMESNIL
    (classée à l'inventaire des monuments historiques en 1907)

    A 15 km de Vernon ou Giverny. Suivre Gasny puis Ecos, puis Dampsmesnil, puis Aveny.
    Des panneaux signalant l'endroit de la sépulture vous guideront depuis l'entrée du village jusque dans le bois.
    L'Allée Couverte se situe au sommet d'une pente boisée au lieudit "le bois de cocagne".

    Le monument est composé de trois dolmens accolés constituant la chambre funéraire. Celle-ci est constituée d'une dalle percée destinée à recevoir un bouchon. Le monument est précédé d'un vestibule actuellement découvert. La partie supérieure de la dalle ainsi que le bouchon ont disparu. Il est possible qu'à l'origine le monument ait été entièrement couvert de terre, formant un tumulus comme on en rencontre en Bretagne.

    Longue actuellement de neuf mètres, l'allée couverte servait bien de sépulture puisque on y a retrouvé des ossements humains, des fragments de crâne. Malheureusement, elle a subit le sort de nombreux monuments semblables en recevant la visite de pilleurs qui n'ont cependant pas détruit totalement les vestiges des premiers occupants. Des dents d'ours, de canidés et de cheval, des haches polies des débris de poteries, une pointe de flèche en silex gris (entre autres) ont été retrouvés.

    Le joyau de l'allée couverte demeure toutefois la sculpture remarquable sur la pierre verticale, à l'entrée du monument. Cette sculpture est la plus ancienne connue en Normandie et répertoriée dans les pays étrangers. Elle est considérée par les spécialistes comme faisant parti du patrimoine mondial (seuls cinq exemplaires existent au monde). Elle est appellée "déesse de la mort "ou "déesse funéraire" et par certains "déesse de la fécondité". Elle a fait l'objet d'un moulage en résine en juillet 1985 et est ainsi exposée dans cinq musées.