Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

aigleville

  • Paysage de Normandie: Eglise Notre-Dame d'Aigleville

    L'église Notre-Dame d'Aigleville est un édifice rectangulaire remontant au XI ème siècle à l'époque l'église appartenait au Père Foubert de Beine d'Engenoul.

     

    Les murailles du choeur et celles de la nef sont en moellons et silex, en arêtes de poisson du côté nord, la petite fenêtre ébrasée en plein cintre qui s'ouvre au nord du choeur et les deux fenêtres analogues au nord de la nef, l'arc triomphal en plein cintre sans moulures du choeur appartiennet à la construction primitive de l'église.

     

    Vers le milieu du XII ème siècle, les moines de Saint-Evroult établirent un prieuré à Aigleville et une seconde travée fut ajoutée au choeur de l'église. Cette nouvelle travée de plan barlong reçut une voûte sur croisée d'ogives et on assujettit à la voûte en berceau de la travée carrée précédente une voûte sexpartie sur croisée d'ogives. Il n'y a ni doubleaux intermédiaires, ni formerets. Les supports consistent en des culots dépourvus d'ornements à l'exception de ceux placés sous la nervure médiane de la voûte sexpartie qui sont formés par des chapiteaux jumeaux aux corbeilles ornées de grossières volutes et au tailloir commun. Les nervures ont les arêtes abattues par des larges biseaux.

     

    Les deux fenêtres rectangulaires à cintre aplati qui éclairent le choeur ont été ajoutées au XVII ème siècle.

     

    Aux XVIII ème siècle, les murs du sud de la nef furent presque entièrement remaniés: trois fenêtres en plein cintre et des contreforts à deux glacis furent fait.

     

    La porte occidentale porte la date de 1747.

     

    Un clocher carré en charpente surmonté d'une toiture à quatre pans s'élève au-dessus de la travée occidentale du choeur.

     

    Une curieuse statue de Saint Jean l'évangéliste écrivant son évangile.