Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

église de normandie

  • Village de Normandie: Sainte-Marie aux Anglais.

    sainte-marie aux anglais.jpg

     

    La chapelle de ce village date des années 1160 à 1180.

    sma04.jpg

    à l'intérieur, des Fresques , témoignent de l'art pictural des XII ème et XIII ème siècles en Normandiue.

     

    Elles évoquent:

    cene5.jpg

    • L'Histoire du Christ et de la Vierge 

    • L'Histoire de Saint Jean le Baptiste

    • sma03.jpg

    • L'Histoire des Croisades.

     

    La palette de couleurs utilisée pour ces fresques est réduite: ocre, jaune et rouge. Elles sont posées sur un mortier de deux couches de sable et de chaux.

     

    L'ordonnance de l'église est simple: trois travées, une voûte en charpente. Le choeur, qui se trouve plus bas que la nef, est voûté en croisée d'ogives et possède deux travées.

  • Paysage de Normandie: l'église Saint-Martin de Fatouville.

    Sous l'ancien Régime, la cure de Fatouville était à la présentation du seigneur.  

     

    L'église, dédiée à Saint-Martin, se compose d'un clocher en avan-corps suivi d'une nef sans bas-côtés et d'un choeur contre lequel sont accolées, au midi, une sacristie et une vaste chapelle, elle-même précédée d'un porche au sud-ouest. La tour quadrangulaire, sans ouverture, en maçonnerie enduite, paraît datée de la fin du XVIII ème voir du début du XIX ème siècle. Elle est surmontée d'un étage en charpente portant une flèche octogonale élancée.

     

    La nef en blocage est dans l'ensemble de style Roman. Elle garde de ce style des contreforts plaats, quatre au nord dont deux ont été remaniés et un au midi et surtout, à la première travée sud, une jolie porte en calcaire datant du XII ème siècle. Soutenue de chaque côté par une colonnette à base attique dont le chapiteau a un tailloir prolongé en imposte orné de bâtons bordées d'un cordon d'élégantes fleurettes à quatre pétales. Celui-ci est arrêté par un personnage accroupi à l'est et un tête humaine à l'ouest; une seconde tête, celle-ci couronnée, l'interrompt à la clef.

    Les quatres fenêtres de style Néo-Gothique sont modernes.

     

    La façade du porche est en pierre d'appareil assez régulier. Bel arc en tiers-point mouluré de tores profondément dégagés datant du XIV ème siècle. Comme les feuillages des chapiteaux les mieux conservés. La chapelle est éclairée par une fenêtre pareille à celles de la nef et au sud par une fenêtre pourvue de meneaux refaite dans le style au XIX ème siècle.

     

    Un contrefort emboîte l'angle nord du chevet plat, il est percé d'une grande fenêtre datant du XV ème siècle à moulure très sobre avec remplage qui a été restauré en 1874. au midi, il y a un deuxième contrefort plus important. Le côté septentrional du choeur est en pierre calcaire dans sa travée orientale et en cailloux dans l'autre. Les deux fenêtres reproduisent celles de la nef.

     

    L'intérieur est couvert d'un berceau lambrissé, mais il offre peu d'intéret. La communication avec la chapelle est assurée par un grand arc en cintre surbaissé avec deux autres arcs plus petits en tiers-point. Les uns et les autres sont simplement chanfreinés et retombent directement sur des piles carrées débordantes. Deux autres arcades, entre lesquelles on remarque une très élégante piscine subtrilobée qui s'ouvraient autrefois sur l'actuelle sacristie.

    On notera aussi, à l'intérieur de la chapelle, la présence d'un enfeu large et peu profond. Une belle niche triangulaire d'un plan fort original est creusée dans l'angle sud-est elle est du XIV ème siècle.

     

    On peut voir un Christ en Croix sculpté dans le bois datant de la fin du XV ème siècle et qui domine le maitre-autel. On peut voir aussi l'autel de la chapelle avec son tabernacle aux ligne gracieuses datant du XVIII ème siècle et la Vierge à l'Enfant du XVII ème siècle qui l'accompagne et l'inscription funéraire d'un prêtre mort le 22 août 1629.

     

  • Paysage de Normandie: Eglise Saint-Denis à Vannecrocq

    L'église est dédiée à Saint-Denis. Elle remonte à la seconde moitié du XII ème siècle.  

     

    Elle comprend aujourd'hui une nef, un choeur rectangulaire et une tour en pierre et silex taillé surmontée au XVII ème siècle par un étage de briques, un clocher carré en charpente et une flèche octogonale en charpente.

     

    De la construction de style Roman appartiennent les contreforts plats en travertin à un glacis de la nef et trois petites baies percées au nord de la nef, l'une est en lancette étroite et l'autre en baie à cintre aplati, et au sud de la nef elle est en plein cintre.

     

    Le choeur a été édifié au XIII ème siècle en pierres et silex taillés avec contreforts plats en travertin à deux glacis. Il est éclairé par une baie à un meneau en tiers-point datant du XIII ème siècle. On a rajouté au XIX ème siècle un oculus et une fenêtre cintrée.

     

    La nef et le choeur sont recouverts d'une voûte en carène à charpente apparente.

     

    On peut voir une statue en pierre représentant Saint-Denis datant du XVI ème siècle. On peut voir aussi les fragments d'un retable en pierre datant aussi du XVI ème siècle figurant des scènes de la vie du Christ en haut-relief.

  • Paysage de Normandie: Eglise Saint-Pierre de Martainville-en-Lieuvin

    L'église de Martainville est précédée d'une tour carrée, elle est de plan cruciforme. La nef est de style Roman. Elle a conservé au sud de larges contreforts plats.

     

    Son mur septentrionnal a été complètement reconstruit en 1546. c'est de cette époque que l'on a édifié le croisillon nord et la partie basse de la tour percée d'un portail en anse-de-panier avec accolade et de pilastres de style Renaissance.

     

    Les fenêtres du nord de la nef sont en tiers-point à arc trilobé ou à meneaux. Le croisillon méridional et les ouvertures en briques de la nef sud datent de la fin du XVIII ème siècle.

     

    Le choeur est une construction en briques et pierres percée de fenêtres en plein cintre a été terminé en 1786. Les sablières ornées de médaillons encadrant les bustes de style Renaissance.

     

    On peut voir des frangments de verrières polychromes datant du XVI ème siècle.

  • L'église Saint-Martin de Rouvray dans l'Eure

    Normandie, eure, paysages de normandie, église de normandie, eure, Rouvray,

    

    L'église est dédiée à Saint-Martin.

     

    L'église de Rouvray n'a conservé que son choeur rectangulaire en blocage de silex percé de fenêtres en plein cintre datant du XVI ème siècle au nord, et au sud il est rectangulaire et en briques et date du XVIII ème siècle.

     

    La nef a été démolie au XIX ème siècle. Le portail occidental en cintre surbaissé date du début a été encasté dans le mur d'une grange voisine. Clocheton carré en chazpente et à jour à l'ouest du choeur.

     

    Voûte moulurée du XVI ème siècle. Statue en bois du XVI ème siècle représentant Saint-Martin.

     

    Normandie, eure, paysages de normandie, église de normandie, eure, Rouvray,

    Tabernacle datant de la fin du XVI ème siècle avec deux anges adorateurs de Michel Lourdel. Bénitier du XV ème siècle.

     

  • Paysages de Normandie: Eglise de Saint-Sylvestre-de-Cormeilles

    L'église est dédiée à Saint-Sylvestre. 

    L'église de plan rectangulaire avec choeur en retrait est de construction romane en blocage; on reconnaît sur la façade des moellons disposés en arête de poisson.

     

    Les deux contreforts plats en travertin qui flanquant chaque angle sont de la fin du XII ème siècle. Des fenêtres romanes bouchées sont encore visibles de chaque côté de la nef, ainsi qu'au nord du choeur.

     

    L'église est éclairée aujourd'hui au sud par cinq baies rectangulaires du XVIII ème siècle. La fenêtre gélubée qui éclairait jadis le chevet avant la construction de la sacristie remonte au XIV ème siècle, elle a été remaniée à l'époque moderne.

     

    Les voûtes en merrain peint et à charpente apparente sont de la première moitié du XVI ème siècle. On voit encore les traces d'un ancien clocher qui s'élevait à l'extrémité orientale de la nef.

     

    L'actuel clocher carré en charpente avec flèche octogonale est au-dessus de la façade occidentale.

     

    Le sommet du pignon est recouvert d'essentes. Un grand porche en appentis du XVI ème siècle précède la porte occidentale.

     

    Statue de Vierge à l'Enfant en bois du XVI ème siècle. Statuette de Sainte Marguerite en pierre du XV ème siècle.

  • Paysage de Normandie: Eglise Saint-Pierre d'Epreville

    Il ne subsiste d'un édifice antérieur au XVI ème siècle, qu'une porte bouchée en tiers point du XIII ème siècle, et la muraille septentrionale de l'église en blocage ainsi que le choeur.

     

    Au début du XVI ème siècle, on éleva le mur méridional de la nef en échiquier de pierre et silex avec solins de pierre et on ajouta sur le mur nord des armoiries en silex et en pierre.

     

    Cette nef, précédée par un porche en charpente du XVIII ème siècle, est éclairée par de larges fenêtres à deux meneaux et remplage de style flamboyant. Le choeur est éclairé par deux baies à linteau horizontal partagées par un meneau, entourées de moulures creuses et décorées de guirlandes, de rubans et de fleurons de style Renaissance.

     

    L'arc triomphal en tiers-point est orné de moulures aiguës.

     

    Clocher carré en charpente à flèche octogonale à l'ouest. Une sacristie en colombages à trois pas suit le choeur à l'est.

     

    À voir à l'intérieur :

     

    Statutaire: Vierge à l'Enfant en pierre du XV ème siècle. Saint Michel en pierre du XVI ème siècle. Saint Pierre assis en Pape du XVI ème siècle.

    Retable en pierre du XVI ème siècle figurant les scènes de la Passion de style Italien.

     

    Dans le cimetière: beau calvaire du XVI ème siècle.

  • Paysages de Normandie: Eglise Saint-Léger de Villegats

    De l'église romane d'origine du XI ème siècle, seul le mur nord du choeur et de la nef appareillé dans sa partie inférieure en arêtes de poisson a été conservé.

     

    Une dédicace eut lieu en 1519 par l'évêque de Verienne.

     

    La partie la plus occidentale et la façade ont été ajoutées après coup, la date de 1658 y figure.

     

    Les fenêtres cintrées de la nef sont du XVIII ème siècle.

     

    Le portail en ellipse aplatie qui s'ouvre au sud de la nef est décoré de moulures datant de la première Renaissance.

     

    La tour en moellons qui s'élève au sud-est de la nef est percée au beffroi et sur chaque façade de deux baies jumelles en plein cintre. Elle est coiffée d'une toiture en hache, épaulée par des contreforts diagonaux et son rez-de-chaussée est voûté en croisée d'ogives, est éclairé par des baies à meneau et à remplage de style Renaissance.

     

    Le choeur qui se termine par une abside à cinq pans est épaulé par des contreforts en pierre et éclairé par des fenêtres cintrées. Les sablières et sous-faîtes de la voûte sont moulurées et décorées.

     

    Statue de Saint Roch en pierre du XVI ème siècle.

  • Paysage de Normandie: Eglise Notre-Dame d'Aigleville

    L'église Notre-Dame d'Aigleville est un édifice rectangulaire remontant au XI ème siècle à l'époque l'église appartenait au Père Foubert de Beine d'Engenoul.

     

    Les murailles du choeur et celles de la nef sont en moellons et silex, en arêtes de poisson du côté nord, la petite fenêtre ébrasée en plein cintre qui s'ouvre au nord du choeur et les deux fenêtres analogues au nord de la nef, l'arc triomphal en plein cintre sans moulures du choeur appartiennet à la construction primitive de l'église.

     

    Vers le milieu du XII ème siècle, les moines de Saint-Evroult établirent un prieuré à Aigleville et une seconde travée fut ajoutée au choeur de l'église. Cette nouvelle travée de plan barlong reçut une voûte sur croisée d'ogives et on assujettit à la voûte en berceau de la travée carrée précédente une voûte sexpartie sur croisée d'ogives. Il n'y a ni doubleaux intermédiaires, ni formerets. Les supports consistent en des culots dépourvus d'ornements à l'exception de ceux placés sous la nervure médiane de la voûte sexpartie qui sont formés par des chapiteaux jumeaux aux corbeilles ornées de grossières volutes et au tailloir commun. Les nervures ont les arêtes abattues par des larges biseaux.

     

    Les deux fenêtres rectangulaires à cintre aplati qui éclairent le choeur ont été ajoutées au XVII ème siècle.

     

    Aux XVIII ème siècle, les murs du sud de la nef furent presque entièrement remaniés: trois fenêtres en plein cintre et des contreforts à deux glacis furent fait.

     

    La porte occidentale porte la date de 1747.

     

    Un clocher carré en charpente surmonté d'une toiture à quatre pans s'élève au-dessus de la travée occidentale du choeur.

     

    Une curieuse statue de Saint Jean l'évangéliste écrivant son évangile.

  • Paysage de Normandie: Eglise Saint-Martin de Breuilpont

    Eglise cruciforme à chevet plat d'origine romane mais très remaniée au XVI ème siècle, dédicace de Toussaint Varin du 3 septembre 1516.

     

    Le croisillon nord sert d'assises au clocher construite comme le reste de l'édifice en moellons. Ce croisillon nord est voûté sur croisée d'ogives du XVI ème siècle de profil gothique à la clef écussonnée et aux nervures reposant sur des culots d'angles. Les croisillons communiquent avec la nef par une arcade en plein cintre.

     

    Au nord du choeur est accolé une petite chapelle seigneuriale moderne.

     

    Statue d'une Vierge à l'Enfant en pierre du XVII ème siècle et statue de Saint Etienne couronné par un ange du XVI ème siècle.