Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

à l'ombre des pommiers

  • Tradition de Normandie:A l'ombre des Pommiers

    Les Fermiers craignent les gelées tardives qui surviennent quand les pommiers sont en fleur. Elles présagent souvent une récolte décevante. Heureusement, il y a les années bénies où les pommiers croulent sous le poids des fruits dans les vergers.


    Le cidre trouve grâce dans les manuscrits dès le XVI ème siècle. Sa qualité s'avère fonction de la nature du terrain sur lequel poussent les pommiers, du choix entre des espèces nombreuses. Le gouts des pommes en dépends: la « Jeanneton » dégage un parfum de violette, le « Bérat Rouge », le « Marin Onfroy », les « Muscades » prennent un arôme musqué, alors que les « Fenouillettes » sentent l'anis et qu'on prête au « Binet Doré » l'odeur du miel.


    Une récolte abondante annonce pour l'année suivante un savoureux breuvage baptisé « bon bère »


    Barbey d'Aurevilly précise: « Dans mon pays, quand le cidre, notre hydromel de paysans, a été coupé avec de l'eau, qu'il n'a plus sa franchise et sa vaillance premières, quand son ambre pâli ne pétille plus, on ne l'appelle pas encore du « petit bère », mais on dit que c'est du mitoyen.»

    Lire la suite