Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Proverbes normands sur la mer et les marins

  • Pêche à la morue:chef-lieu Fécamp, Sous-Préfectures: flétan, capelan, hareng.
  • Sac amarré, marin jugé

  • Marée retardée, marée perdue

  • Vent d'amont cache poisson

  • Un vrai matelot a toujours deux mains: une pour lui et l'autre pour l'armateur

  • Brouillard dans la vallée, pêcheur fais ta marée.

  • Pleurer comme la mé qui monte.

  • Ce que la mer perd ici, elle le reprend ailleurs.

  • Vent de nord qui mouille, pas plus de poisson que sur la peau de mes couilles.

  • Ce qui vient du flot, s'en retourne à la marée.

  • Marée de cochon, marée de guignon.

  • Mers du nord, mers de mort.

  • Femme de marin, femme de chagrin.

  • Si un marin pêche un jour de Toussaint, il verra son double.

  • Un armateur pour Terre-Neuve, c'est ni un bon dieu, ni un diable. C'est un saint-simonien qui sait pas partager.

  • La lune a filé son canot demain, il fera beau.

  • Manger des huitres les mois en r, manger des moules les mois sans r.

  • A Saint-Pierre, à Saint-Pierre, elles ont des gros derrières. A Saint-Pierre-et-Miquelon elles ont des gros nichons.

Les commentaires sont fermés.