Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Poème "Ma Normandie"

Ma Normaundie

Ma Normandie



Quaund touot rémôque et réquémenche

Quand tout se réveille et recommence

Et qué l’ hivé s’élouengne dé nouos

Et que l’hiver s’éloigne de nous

Souos lé biâo cyil dé noute Fraunce

Sous le beau ciel de notre France

Quaund lé solé devyint pus doUS
Quand le soleil devient plus doux

Quaund la natueure s’est révillie
Quand la nature s’est réveillée

Et qué l ’érounde rest, dé rétouor
Et que l’hirondelle est de retour

J’aime à reveî ma Normaundie
J’aime à revoir ma Normandie

Ch’est le païs qui m’à dounaé lé jouor.
C’est le pays qui m’a donné le jour.

J’i veu d’ Espanne les oraungis

J’ai vu d’Espagne les orangers

Et ses arâenes et ses toriâos

Et ses arênes et ses taureaux

J’i veu les pllannes dé l’ Italie
J’ai vu les plaines de l’Italie

Et Vénise et ses goundoliâos.

Et Venise et ses gondoliers.

En lâonaunt, dauns touos ches païs
En flânant dans tous ces pays

Je mé disais : nennin j’i paé poue
Je me disais : non je n’ai pas peur

Touot cha ne vâot paé ma Normaundie
Tout cela ne vaut pas ma Normandie

Ch’est lé païs qui m’a dounaé lé jouor.
C’est le pays qui m’a donné la vie.

Mais y a eun âge dauns la vie
Mais il est un âge dans la vie

Pouor se révilli et ne pus rêvaer,
Pour se réveiller et ne plus rêver,

Moument où l’ âme retcheullie,
Moment où l’âme recueillie,

A bésouen dé sé rémouvaer.
A besoin de se souvenir.

Alouors quaund ma mueuse s’sa desséquie,
Alors quand ma muuse sera désséchée ,

Qu’ ourount finin ses caunts d’amouor.
Qu’auront fini ses chants d’amour.

J’acach’chai veî ma Normaundie,

Je retournerai voir ma Normandie,

Ch’est lé paîs qui m’a dounaé lé jouor.
C’est le pays qui m’a donné le jour.

Les commentaires sont fermés.