Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mots Norois dans la langue normande

par Thibault Chaplain


C'est dans son vocabulaire que la langue normande a gardé une réelle empreinte norroise, même si celle-ci reste assez limitée. On ne compte plus en effet aujourd'hui qu'une bonne centaine de mots d'origine scandinave :

Vocabulaire lié à la vie dans les campagnes :

- le mot "acre", mesure agraire normande, est apparenté du norrois "akr" (au sens plus vaste de champ)

- "cotin", petite maison du mot norrois "kot" qui a le même sens, a donné le mot normand "cotie" : rangée de maisons.

- "viquet", petite porte est à rapprocher du mot norrois "vikjask" (s'esquiver)

- la "hague" dans le nord du cotentin et à Jersey est le fruit de l'aubépine, du norrois "hag" dans le mot composé "hagborn" (aubépine)

- les "grades" sont des groseilles à grappes, du norrois "graddr" (épine)

- le "tierre" qui décrit la corde servant à attacher les chevaux, du norrois "tjoor" (même sens) d'où les verbes "tierrer" et "déterrier"

- "mucre", le moisi, du norrois "mygla" (même sens)...

Vocabulaire maritime :

- les "houlles" sont des trous où l'on pêche dans les rochers, du norrois "hol" ou "hola" (trou).

- la "bête" est l'appât qu'on met à l'hameçon, du norrois "beita" (appât).

- la "rogue", c'est à dire les œufs du poisson, vient de "hrogn" (même sens), à ce nom correspond l'adjectif "rogu", œuvé.

- le poisson, appelé "orfi", aiguille de mer, du norrois "hornfiskr" (même sens).

En fait la Normandie a servi d'intermédiaire pour d'autres emprunts au norrois par la langue française. Il s'agit surtout d'un vocabulaire maritime. Une crique, un raz, un nez, un havre sont respectivement issus de "kriki" (petite baie), "ras" (courant, chenal), "nes" (cap), "hafn" (port). La houle vient sans doute de "hola" (creux). Une vague, c'est le norrois "vagr" (même sens), le varech, c'est "reki" ou "vagrek" (littéralement : ce qui est apporté par les vagues).

Parmi les crustacés, citons le crabe et le homard (respectivement de "krabbi" et "humarr", même sens)...

Le vocabulaire de la marine française est encore imprégné de mots d'origine scandinave. Un officier ayant relevé en 1935 que sur 80 mots employés couramment à bord, 53 étaient d'origine scandinave directe :

- bâbord "bak-boroi"
- bitte "biti"
- bord "boro"
- bouline "boglina"
- écoute "skaut"
- étrave "stafn"
- gréer "greioa"
- hauban "höfuo"
- quille "kjölr"
- sombrer "sumla"
- tanguer "tangi"
- tribord "stiorboro"

Les commentaires sont fermés.