Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Des expressions de Normandie

La fêt' passée, l' saint est t'muché: La fête terminée, le saint est recaché. Après avoir été promené en procession lors d'un d'une fête religieuse, il est replacé dans sa niche.

Se disait aussi pendant la fenaison et la moisson, où les ouvriers devaient arriver à la ferme à cinq heures du matin pour « prendre la goutte ». celui qui arrivait après l'heure n' y avait plus droit, ce qui était bien rare!

 

J'avons pas garda les cochons ensembl: nous n'avons pas gardé les cochons ensemble. Action qui permettrait une certaine familiarité mais que l'on refuse à la personne à laquelle on s'adresse.

Autrefois les cochons étaient élevés en liberté, surtout en forêt, ce qui obligeait à les garder.

 

Brûler la candell' pa les deux bouts: brûler la chandelle par les deux bouts. Se laisser aller au gaspillage. Ce qui était particulièrement mal vu dans nos campagnes.

 

Dormi en quien de fusil: Dormir en chien de fusil. Autrefois les fusils avaient des « quiens », pièce de métal en forme de S qui venait frapper sur le percuteur de la cartouche, avant que ne soit vulgariser « l'hammerless », sans chiens apparents.

Dormir en « quien d'fusil » voulait dormir replié en S.

Faut pas cacher deux lièvr' à la fais: Faut pas chasser deux lièvre à la fois. Il n'est pas bon d'entreprendre deux choses à la fois ou de vouloir courtiser deux filles: on risque de ne pas en avoir une seule.

Commentaires

  • moi je connais : pleuvoir comme vache qui pisse !

Les commentaires sont fermés.