Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Culture de Normandie:Dictons et proverbes Normands

Juillet sans orage, famine au village.
Le vent d’amont se couche avec les moutons.
Notre-Dame de la mi-août arrange le temps ou défait tout.
Gros vent, point d’abri ... Pauvre homme, point d’ami.
A la Sainte-Croix, cueille tes pommes et gaule tes noix.
Décembre de froid trop chiche ne fait pas riche le paysan.
Quand il tonne à Noué, l’hiver avorte à mitan.

 

A Noué,
Les jours croissent du saut d’un bibet ;
A la Saint Luce,
Du saut d’une puce ;
Aux Rois,
Du saut d’une oie ;
A la Saint Antoine,
Du repos d’un moine ;
A la Chandeleu,
Du saut d’un boeu.

 

En Normandie, il pleut deux fois par semaine :
une fois trois jours et une fois ... quatre jours.

 

En Normandie, il n’y a qu’une chose qui peut être haute ou basse : C’est la mer.

 

Quand on voit les îles, c’est qu’il va pleuvoir.
Quand on ne les voit plus, c’est qu’il pleut déjà.

 

 

La Normandie fait le Normand.
Grand diseu, p’ti faiseu.

 

Un instant : baise ta mie.
Une heure : dîne céans.
Un jour : saôle-tei.
Une semaine : marie-tei.
Un mois : tue un cochon.
Une année : trouve un trésor.
Toute la vie : fais-tei cuai.

 

Qui ben gagne et ben despense n’est pas pus riche au but de l’an.
Qui a bien soin de son corps se purge à la saint-Isidore.
On ne fait pas de gros noeud avec de la petite ficelle.
Y n’ia pas qu’ait l’air pus d’un honnête homme qu’un voleux.
Changement d’herbage réjouit les petits veaux.
Les grandes familles font les p’tits lots.
Franc comme un âne qui recule.

P’tit lundi, Grand’ semaine.

 

 

Neige épaisse et longtemps, nourrit trèfle et fruits de l’an.
Fieur de feuvrieu, n’va pas au pommieu.
Neige à Sainte Isabelle fait fleurs belles.

 

Gelée blanche au croissant :
Beau temps ;
Gelée blanche au décours :
Pluie sous trois jours.

 

 

Février trop doux, printemps en courroux.
Si la Chandleu est claire, l’hiver est derrière.
A la Saint Martine, l’hiver s’arreute ou se mutine.
Quand il tonne en mars, la pomme vaut un hart.
A Pâques, tout haut ou tout bas,Y’a des p’tits mêles dans les hâs.

 

A la Saint-Georges,
Sème ton orge ;
A la Saint-Mar,
Il est trop tard.

 

Rougie du Sei
Met la mare à sé ;
Rougie du matin
Met la mare au chemin


Vieau qui tète ben
N'a plus faim

Les commentaires sont fermés.