Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Culture de Normandie : poème «L'andouille de Vire » par A. Bleicher.

 

J'me disais : d' l'andouille de Vire,

Faut que j'm'en paie eun' bientôt ;

Ça vaut même' mieux, qu' j'entends dire,

Qu' du poulet et qu' du gigot.

 

L'andouill' fait bien dans l'ménage,

Son effort est merveilleux ;

Y paraît qu' ça l'avantage

D' rendre l'homm' plus amoureux !

 

Moi qui vient d' prendre eun' jeun' femme,

Et l'aim' du fin fond du coeur,

D' dix degrés croîtra ma flamme

Pour un mari quel honneur :

 

Les commentaires sont fermés.