Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chant de Noël Normand: À travèrs les montagnes

Châque jour d'vant Noué j'bliodgons un cantique dé Noué 

À travèrs les montagnes
Et du d'sert i' veinnent,
Les Mages savants et sages
À sa pouôrre humbl'ye d'meuthe
D'eune ardeur dêvouée
De liain il' arrivent
Pour suivre sans tchestchion
Eune êtaile coumme dgide.

Là lus Rouai, lus Sauveur
Couochi, humbl'ye et doux,
Chutte veue qui les amène
Tout du long d'lus viage,
Pour êcliaithi tréjous
Les nâtions au liain,
Suivant lé c'mîn jouaiyeux
Condis par l'êtaile.

Té qui dans eune êtabl'ye
Au monde arrivit,
Qui à ch'teu en glouaithe
Sus touos rouoyaumes règne,
Èrtchille les pouôrres paiens
Des pays lointains
Qui n'ont janmais veu lithe
Ch't êtaile sans patheille.

En avant toute la niet,
Niet si seule et sombre,
Auve Ta sainte leunmiéthe
Lisant l'avant à ieux,
Mène-les, Juis et Paiens,
Au r'pos êtèrnel,
Jannes et vièrs étout
Condis par T'n êtaile.

Les commentaires sont fermés.