Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Randonnée: Le légendaire port Mulberry d'Arromanche


 

Longueur: 4 km

Durée: 1h20

Cartographie: IGN 1512 OT

 

Située dans un cadre magnifique, la ville d'Arromanches est devenue un lieu de mémoire incontournable, avec notamment les vestiges d'une véritable prouesse technique: le port Mulberry.

 

  1. De l'entrée du parking, aller à droite vers le centre-ville, puis encore à droite par le boulevard Gilbert-Longuet. Monter la rue jusqu'à la mairie et tourner à gauche, puis à droite. Poursuivre à travers les lotissements par la rue Mezeray, et continuer par le chemin de terre. Pendre le premier chemin à gauche qui longe le Château du Petit-Fontaine, ce château construit au début du XVIII ème siècle fut occupé par un état-major de la Wermatch de 1942 à 1944, puis par un état-major Britannique jusqu'en 1945. Traverser la route départementale 87 et continuer en face.

  2. En haut du chemin tourner à gauche. Rejoindre la route départementale 65, l'emprunter à droite, et prendre le premier chemin à gauche. Continuer tout droit jusqu'à la départementale 514.

  3. Traverser la route avec prudence et prendre à gauche. Longer le musée Arromanches 360 et redescendre par la rue Lucien Joly. Contourner le musée consacré au Débarquement par la brèche et suivre la digue. Prendre la quatrière rue à gauche, la Cale Neptune et rejoindre notre point de départ.

 

Arromanches ne compte pas parmi les plages du Débarquement, la ville a été libérée par voie de terre. L'organisation Todt avait fortifié le port et les troupes allemandes étaient bien préparés. Les troupes alliées les prirent à revers en débarquant à Asnelles. Dès le 7 juin, la construction du port Mulnerry commençait.

 

Qu'est ce que le Port Mulberry?

Ce port artificiel de 500 hectares était destiné au déchargement des hommes et du matériel. Les alliés disposèrent 60 navires destinés à être coulés pour en faire des brises-lames. Des quais flottants, des passerrelles et 146 caissons Phoenix, mis bout à bout formèrent un port de plus de 3 kilomètres. Des ballons aériens et un brouillard artificiel masquaient l'ensemble pour le protéger des attaques de la Luftwaffe.

Les commentaires sont fermés.