Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Cuisine de Normandie: Deux recettes venues de scandinavie

    Glögg, le vin chaud scandinave.

    - 1 bouteille de vin rouge (vin de table)
    - 100 à 500 ml de vodka (facultatif)
    - 5 - 20 clous de girofle
    - 1 cuillerée à thé comble de graines de cardamome
    - 2 à 4 bâtons de cannelle
    - 1 ou 2 morceaux de gingembre
    - les zestes d'un demi citron
    - 125 à 250 ml de sucre
    - 1 cuillerée à thé comble de sucre vanillé

    - Broyer les bâtons de cannelle et les graines de cardamome au mortier.
    - Déposer toutes les épices et les zestes de citron dans un bocal de verre avec la vodka. Couvrir et laisser reposer toute la nuit.
    - Filtrer; verser dans un chaudron avec le sucre, le sucre vanillé et le vin rouge; faire chauffer jusqu'à ce qu'il commence à dégager une vapeur mais SANS faire bouillir.
    - Mélanger, goûter : si ce n'est pas assez sucré à votre goût, ajouter du sucre ; si c'est trop sucré, ajouter du vin.

    A consommer avec modération biensûr :) !

    Le Julegrøt.
    (Bouillie offerte aux luttins le 24 décembre)

    Pour 6 portions :

    - 250 gr de beurre
    - 5 dl crème liquide entier
    - 200 gr de farine de blé
    - 1½ l de lait (evt lait caillé)
    - 1 cuillère à soupe de sucre
    - 1 cuillère à café de sel

    - Faire chauffer le beurre et la crème liquide. Rajouter la farine tamisé. Tourner jusqu’à ce que le mélange se détache de la casserole.
    - Rajouter petit à petit le lait chauffé, et faites bouillir entre chaque rajout.
    - Séparez un peu du beurre qui s’en dégage pour le service (smørøyet = œil de beurre). Accommodez avec du sucre et du sel.
    - Servir sur une assiette en faisant un creux aux milieu pour le beurre – smørøyet et servez saupoudré de cannelle et du sucre. Boisson : Sirop de fruits rouges.

  • Cuisine de Normandie: Côte de veau à la Normande

    Ingrédients pour 2 personnes : 

    - 2 côtes de veau

    - 3 pommes fruits

    - 30 gr de beurre

    - 15 cl de crème

    - 200 gr de champignons de Paris

    - 1 oignon

    - 25 cl de cidre brut

    - 1 cuillère à soupe d’huile









    Epluchez et émincez l’oignons et le faire revenir dans une poêle

    avec un peu d’huile puis ajouter les champignons émincés.

    Réserver cette préparation.

    Dans la même poêle faire saisir les côtes de veau de façon à ce qu’elles

    soient dorées.

    Ajouter le cidre et laisser cuire une ou deux minutes.

    Ajouter la préparation aux champignons ainsi que la crème, remuer

    et laisser réduire à feu doux, saler et poivrer.


    En même temps et après avoir éplucher les pommes, les faire revenir dans

    une poêle avec le beurre, saler et poivrer.


    Servir aussitôt sur une assiette chaude.

  • Culture de Normandie: Noël de Charles Frémine

    Coupez le gui ! Coupez le houx !

    Feuillage vert, feuillage roux,

    Mariez leurs branches ;

     

    Perles rouges et perles blanches,

    Coupez le gui ! Coupez le houx !

    C’est la Noël, fleurissez vous !

     

    Chassez les grives et les merles,

    Chassez les mésanges au dos bleu

    Du gui dont les fleurs sont des perles,

    Du houx dont les fleurs sont du feu !

     

    Courez à la forêt prochaine,

    Courez à l’enclos des fermiers ;

    Coupez le gui sur le grand chêne,

    Coupez le gui sur les pommiers.

     

    Coupez le houx le long des haies

    Qui bordent le chemin des bois ;

    Coupez le houx sous les futaies

    Où sont nos vieux temples gaulois ?

     

    … Et coupez-les par tas, par piles !

    Liez en gerbes leurs rameaux,

    Et qu’on en pavoise les villes,

    Qu’on en pavoise les hameaux !

     

    Coupez le gui ! Coupez le houx !

    Feuillage vert, feuillage roux,

    Mariez leurs branches !

     

    Perles rouges et perles blanches ;

    Coupez le gui ! Coupez le houx !

    C’est la Noël ! Fleurissez-vous !

  • Culture de Normandie: Un triste Noël d'Alexandre Piedagnel

    Trois et quatre ans. La soeur aînée,

    En chemise, hier soir, a mis

    Dans l'humble et froide cheminée

    Deux mignons souliers dévernis.

     

    Voici l'aube de la journée

    Où les anges du paradis,

    Quand Noël a fait sa tournée,

    Vont éveiller les tout petits.

     

    Elles grelottent, les fillettes,

    En quittant leurs pauvres couchettes,

    Pour courir vers l'âtre, sans bruit.

     

    Hélas! Les bottines percées

    Sont encor vides et glacées...

    La mère est morte dans la nuit.

  • Culture de Normandie: Psaume de la vie de Paul Harel


    Je ne suis pas de ceux que la vie embarrasse ;
    Je répugne aux langueurs des hommes d’aujourd’hui.
    Ma croyance est profonde, et j’y trouve un appui,
    Sur lequel ont compté les meilleurs de ma race.

    La faible, dans son cœur, examine la trace
    Du chagrin, du remords, de la peur, de l’ennui.
    Je chercherai plus haut et verrai mieux que lui.
    Je ne suis pas de ceux que la douleur terrasse.

    Je sais qu’il faut lutter : je lutte, c’est ma loi ;
    Je sais qu’il faut chanter : je chante, c’est ma foi.
    Pour recommencer l’hymne et reprendre les armes,

    Je n’ai, chantre et soldat, qu’à regarder la croix
    Où l’Homme-Dieu versa tant de sang et de larmes.
    La Douleur et la Mort y triomphent. Je crois.

  • Bonne fête de la Nativité ou Bon solstice d'Hiver à nos Lectrices et Lecteurs

     

    Photo 010.jpg


    podcastNoël routier

     

     

    Bonne fête de la Nativité pour nos lectrices et Lecteurs de confession chrétienne.

     

    Bon soltice d'Hiver pour nos lectrices et lecteurs paganistes.

     

    Le blog ne sera pas mis à jour pendant 1 semaine, car cette période est avant tout un moment a consacré à la Famille ou aux Amis.

     

    Le Bureau de l'association "Jeune Normandie"  

     

     

     

     

     

     

  • Culture de Normandie: chant "La petite Polletaise"

    Le Pollet est un quartier de la ville de Dieppe


    chant à haler

    La oula ouli oula oula tchalez (bis)
    C'est la p'tit' Pole'tais'
    Rabébibéblo
    Qui sera bien ais'
    Rabébibéblo
    Qui sera bien aise
    De vous rencontrer.



    Va sur la falaise…
    Passer la nuitée

    Pour y voir Jean Blaise
    Toute la soirée

    Ma femme prend ses aises
    Dessus le grand quai

    Avec les anglaises
    J'irai de mon côté

    Avec la petite Polletaise
    C'est pour l'embrasser

  • Chant tradi- J'étions trois matelots du roi

    J'étions trois matelots du roi (bis)
    Embarqués sur le Saint-François.
    Monti monta tralalire
    Monti monta, tra la la.



    Pour aller de Belle-Île à Groix.
    Du nord, le vent vint à souffler.
    Beau matelot, il faut monter.
    En haut serrer les perroquets,
    Et prendre trois ris aux huniers.
    Beau matelot mont' le premier.
    Sur l'empointur' de s'étaler.
    Mais l'marche-pied, il a cassé,
    A l'eau, beau mat'lot est tombé.
    On n'a sauvé que son chapeau,
    Son garde-pipes et ses sabots.

  • Culture de Normandie: chant " Un jour dans la prairie"

    Un jour dans la prairie j'allais me promenant; (bis)
    En chemin je rencontre la fill' d'un président
    "Dansez légèr's mesdames,
    Dansez légèrement."



    2.
    Elle était endormie au pied d'un rosier blanc, (bis)
    Sa robe était légère et s'envolait au vent.
    "Dansez légèr's mesdames,
    Dansez légèrement."



    3.
    Moi qui vient par derrière j'aperçois ses bas blancs, (bis)
    Et autre chos' mesdames, qui m'a paru charmant.
    "Dansez légèr's mesdames,
    Dansez légèrement."



    4.
    C'est sa belle jarr'tièr' à beaux rubans; (bis)
    Heureux, heureux, mesdames, qui sera son amant !
    "Dansez légèr's mesdames,
    Dansez légèrement."